Mon compte Devenir membre Newsletters

Le télétravail séduit deux salariés français sur trois

Publié le par

Travailler depuis son domicile ? La pratique plaît aux salariés français, qui sont 64% à vouloir s'y mettre.

Le télétravail séduit deux salariés français sur trois

La perception du télétravail par les Français progresse et cette pratique séduit de plus en plus les salariés. En effet, selon le cabinet RH Randstad en 2016*, ils sont 17% à souhaiter télétravailler régulièrement (en moyenne 2,5 jours par semaine), 35% occasionnellement et 12% systématiquement.

Ce penchant pour le travail à la maison est relié à plusieurs sources de motivation. Parmi elles, trois principales :

- l'autonomie et la garantie d'un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle, auxquels aspirent particulièrement la jeune génération

- la concentration et la productivité, favorisées quand on est seul chez soi plutôt qu'en open space

- s'éviter un temps de trajet chronophage et source de stress pour se rendre sur son lieu de travail (26 minutes en moyenne chaque matin pour les Français d'après une autre étude de Randstad menée en 2015)

Par ailleurs, de manière générale, les salariés perçoivent le télétravail comme un gage de confiance entre eux et leur manager.

Les employeurs encore réticents au télétravail

Bien que plébiscité par une majorité de salariés, le télétravail n'est pourtant proposé par les employeurs que dans 16% des cas. Plusieurs explications à ce décalage :

- la crainte des chefs d'entreprise et des managers de perdre le contrôle sur l'activité de leurs collaborateurs

- les nombreuses contraintes légales encadrant le télétravail : consultation des partenaires sociaux, mise en place de moyens de contrôle du temps de travail, prise en charge des coûts liés au télétravail pour le salarié, respect des plages horaires du salarié et de son droit à la déconnexion...

La solution pour mettre tout le monde d'accord ? Alterner les jours de télétravail et de présence en entreprise. L'étude pointe en effet la nécessité du lien social entre les différents acteurs de l'entreprise comme facteur de motivation. En plus de favoriser la circulation de l'information, c'est ce qui entretient le sentiment d'appartenance à l'entreprise pour un salarié.


* étude réalisée sur un échantillon représentatif de 1 148 Français, actifs ou potentiellement actifs, âgés de 18 à 65 ans