Mon compte Devenir membre Newsletters

DiaporamaQuatre serious games pour améliorer les performances de ses équipes

Publié le par

Que ce soit pour booster ses ventes ou développer sa créativité, sous la forme d'un jeu en ligne ou d'un jeu de plateau, les serious games peuvent aider les forces de vente comme les managers à renforcer leurs compétences. ActionCo vous donne quatre idées pour former vos équipes de façon ludique.

Interaction Game, former et stimuler des équipes commerciales

Le jeu d'Interaction Game se présente sous la forme d'une plateforme donnant accès de 15 à 40 mini-jeux. Ils peuvent aborder les thématiques des techniques de vente, de la culture d'entreprise, des caractéristiques produit, de l'argumentaire de vente, de la concurrence. L'histoire et l'interface sont personnalisées pour correspondre aux besoins et à l'identité de l'entreprise.

La plateforme permet d'animer un challenge : chaque semaine, un ou plusieurs mini-jeux sont activés, et permettent de faire progresser l'histoire. Ils peuvent être individuels ou nécessiter un travail collectif : c'est le cas de certaines énigmes où les équipes et les managers doivent se coordonner pour trouver la réponse.

Les scénarios permettent au commercial d'acquérir des connaissances et des compétences dans un cadre plus ludique, mission d'espionnage exploration scientifique par exemple. Ainsi, la gestion des objections peut se présenter sous la forme d'une course d'obstacles. Un scénario d'infiltration dans une entreprise par un agent secret va conduire le joueur à se faire repérer par le vigile, qu'il va devoir convaincre de l'utilité d'une solution de télésurveillance : ce modèle est utilisé par des entreprises de sécurité pour faire travailler l'argumentaire de vente à leurs commerciaux.

Prix dégressif en fonction du nombre de mini-jeux : 50 à 100 000 euros pour dix à 25 mini-jeux

Plus d'informations ici http://www.interaction-games.com/nos-offres/



Formation : le grand désaccord entre managers et commerciaux ?

"Invirables" les salariés protégés ? Pas si sûr...