Mon compte Devenir membre Newsletters

[Bonnes feuilles] Dans The Walking Dead, le management transforme à la fois le leader et ses équipes

Publié le par

Dans The Walking Dead, il n'y a pas que des morts-vivants. Il y a aussi des leaders qui font en sorte que leurs équipes progressent, et surtout survivent. Rick Grimes est le modèle le plus inspirant, explique l'ouvrage De MacGyver à Mad Men, quand les séries nous enseignent le management.

[Bonnes feuilles] Dans The Walking Dead, le management transforme à la fois le leader et ses équipes

Rick Grimes s'efforce d'être un guide et un coach qui transmet des connaissances, des compétences et des comportements aux autres pour qu'ils soient plus forts face à l'adversité. Il souhaite leur montrer comment faire face aux difficultés, comme l'illustre cette phrase adressée aux habitants inexpérimentés de la ville fortifiée d'Alexandria : " We'll survive, I'll show you how " (" Nous allons survivre, je vais vous montrer comment "). Celui que Rick Grimes veut le plus protéger et aider à devenir plus fort, c'est son fils Carl. Il l'avertit qu'il suffit d'une seule seconde pour changer une situation et l'invite à être vigilant pour ne pas être infecté par les morts-vivants ou fait prisonnier par un groupe adverse : " You are not safe. No matter how many people are around, or how clear the area looks, no matter what anyone says, no matter what you think, you are not safe. It only takes one second. One second and it's over. Never let your guard down, ever " (" Tu n'es pas en sécurité. Peu importe combien de personnes t'entourent ou si la zone semble dégagée, peu importe ce qu'on te dit, peu importe ce que tu penses, tu n'es pas en sécurité. Il ne faut qu'une seconde. Une seconde et c'est fini. Ne baisse jamais ta garde. Jamais ").

Dans l'environnement économique actuel caractérisé par l'instabilité et la vitesse, des événements peuvent également se produire très rapidement et bouleverser des secteurs et des marchés. Une innovation technologique, un changement politique, climatique ou social peuvent remettre en question la pérennité des plus grandes multinationales et les faire disparaître. Un leader doit en être conscient et faire preuve d'anticipation, car une erreur d'inattention peut là aussi être fatale à un produit, à un marché, ou à toute une entreprise.

Le secret du management de Rick Grimes ? Il souffre avec ses équipes

Rick Grimes veut absolument éviter que les faiblesses de certains mettent en péril les autres. Il attend que chacun s'adapte à la situation et ne soit pas naïf ou idéaliste. Tous doivent progresser et faire des efforts pour que leur comportement ne soit pas une source de danger. Certaines répliques de Rick Grimes sont destinées à supprimer le moindre doute et à assurer une attitude systématique et adaptée à chaque situation : " If something's in front of you, you kill it " (" Si quelque chose est en face de toi, tue-le "), " Don't talk. Think " (" Ne parle pas. Réfléchis "), " We keep going for them. We can't turn back because we're afraid " (" Il faut continuer de les attaquer. On ne peut pas faire demi-tour parce qu'on a peur "). Rick Grimes sait rassurer et mobiliser ses troupes.

Mais surtout, il fait preuve d'une grande confiance en lui, et ce même dans les situations les plus désespérées. Il utilise aussi cette assurance pour dissuader les groupes hostiles de s'en prendre au sien, comme quand il dit : " Do you have any idea who you are talking to ? " (" Est-ce que vous savez à qui vous vous adressez ? ") ou " Confrontation's never been something we've had trouble with " (" La confrontation ne nous a jamais posé de problème "). Même alors qu'ils sont prisonniers et qu'ils semblent n'avoir aucune chance de s'en sortir, Rick Grimes garde confiance en lui et en son équipe et affirme : " They're gonna feel pretty stupid when they find out (...) they're screwin' with the wrong people " (" Ils vont se sentir vraiment stupides quand ils vont réaliser (...) qu'ils s'en prennent aux mauvaises personnes ").

Les grands leaders nous transportent. Ils déclenchent notre passion et inspirent le meilleur en nous

Rick Grimes partage et gère les émotions de ceux qui l'accompagnent. Il souffre avec eux, les réconforte quand ils en ont besoin, ne minimise jamais les épreuves qu'ils traversent et les soutient avec solidarité et énergie. Or, " les grands leaders nous transportent. Ils déclenchent notre passion et inspirent le meilleur en nous. Quand on essaie d'expliquer pourquoi ils sont si efficaces, on parle de stratégie, de vision et d'idées puissantes. Mais la réalité est beaucoup plus primaire : le grand leadership passe par les émotions " (Une des principales qualités de Rick Grimes est en effet son intelligence émotionnelle, qui bien plus que ses capacités d'analyse, son charisme et ses compétences techniques, font de lui un véritable leader (Goleman, Boyatzis & McKee, 2013).

L'intelligence émotionnelle de Grimes crée de la cohésion de groupe

L'intelligence émotionnelle dont il fait preuve conforte la position de leader

Par son empathie et sa compassion, il parvient à analyser efficacement les situations, à comprendre et anticiper les réactions de chacun et à être attentif aux besoins et aux difficultés des uns et des autres. L'intelligence émotionnelle dont il fait preuve conforte la position de leader que Rick Grimes a acquise grâce à des qualités plus techniques et intellectuelles (Wolff, Pescosolido & Druskat, 2002). Il parvient à gérer les émotions au sein du groupe ainsi qu'à donner une direction dans les moments de crise et de déroute. Il formule la réponse émotionnelle appropriée pour susciter une mobilisation et une volonté collective d'agir.


La dimension émotionnelle du leadership est beaucoup plus déterminante que les compétences

L'émotion partagée et l'action commune créent de la solidarité et de la cohésion, ainsi qu'un attachement fort et une reconnaissance envers le leader (Wolff, Pescosolido & Druskat, 2002). Le parcours de Rick Grimes, avec ses différentes expériences et rencontres, démontre que les dimensions morale, émotionnelle et relationnelle du leadership sont beaucoup plus déterminantes que les connaissances et les compétences (Bolden & Gosling, 2006). Le leader n'est légitime que s'il parvient à créer une relation multilatérale équilibrée avec les membres de son groupe, fondée sur la confiance, l'écoute, la complicité et l'attention qui conduit à une implication, un engagement, un développement et un épanouissement de chacun.


Par Oihab Allal-Cherif, professeur à Kedge Business School

A lire

De MacGyver à Mad Men, quand les séries TV enseignent le management est un ouvrage collectif codirigé par Benoît Aubert, directeur de l'ICD (Groupe IGS), et Benoît Meyronin, professeur à Grenoble Ecole de Management et associé fondateur de l'Académie du Service.

Dunod - août 2017 - 203 pages, 19 € TTC.


En complément

[Bonnes feuilles] Que nous dit Tony Soprano du leadership et de la co-construction

Comme docteur House, autorisez la contestation pour rendre votre équipe autonome

Leadership : 3 grands enseignements tirés des séries télévisées


5 séries TV liées au monde la vente

5 leçons de leadership à tirer de Game of Thrones