Mon compte Devenir membre Newsletters

Comme Groupama, enfermez vos futurs commerciaux dans une pièce et voyez comment ils (s')en sortent

Publié le par

Démodé, le secteur de la banque et des assurances ? Groupama entend prouver le contraire en expérimentant des modes de recrutement ludiques et innovants. Leur dernière expérience en date : un escape game pour recruter des attachés commerciaux.

Comme Groupama, enfermez vos futurs commerciaux dans une pièce et voyez comment ils (s')en sortent

Une salle capitonnée. Un lit, des sangles pour entraver les membres, quelques meubles, pas de fenêtre, divers appareils médicaux tout droit sortis des années 90 et une demi-douzaine de personnes en grande discussion qui fouillent consciencieusement la pièce. En dépit des apparences, il ne s'agit pas de patients d'un hôpital psychiatrique, mais de commerciaux. Et leur quête dans cette chambre a pour but l'obtention d'un poste d'attaché commercial à Groupama.

Pour l'instant, ils discutent ensemble des énigmes à résoudre, des suites de chiffres qui pourraient avoir une signification cachée, des indices que recèlent ou non les meubles. Car le groupe participe à un escape game, jeu en vogue depuis plusieurs mois qui consiste à s'échapper en équipe d'une pièce en un temps limité. Ce concept ludique a donné à la société L4M l'idée d'aider les entreprises à recruter via ces jeux. Fini les entretiens classiques, les candidats sont testés dans une situation réelle sur leur capacité à communiquer et à travailler ensemble pour résoudre les problèmes.


Groupama réitère à Paris une expérience déjà testée à Amiens en mars dernier qui s'était avérée très positive. Lors des présélections, le cabinet de recrutement a dû expliquer aux candidats qu'ils allaient être sélectionnés sur la base d'un escape game, voire ce qu'était un escape game.

Les 20 candidats qui se présentent finalement, pour une dizaine de postes à pourvoir, sont accueillis dans la salle parisienne d'Epsilon Escape puis répartis dans l'une des quatre équipes de trois à six candidats. Chaque groupe est complété par un manager opérationnel ou un chargé de recrutement, qui observe le comportement des candidats durant l'épreuve.

Se départir de l'image austère du secteur bancaire

"Ce mode de recrutement permet de séduire des candidats qui n'auraient pas pensé à Groupama"

La maîtresse de jeu d'Epsilon Escape met les candidats dans l'ambiance: ils incarnent les patients de la chambre 8, prisonniers du mystérieux hôpital psychiatrique Sinople, et ils ont 1h10 pour s'échapper. Dans la salle, la majorité des candidats sont des vingtenaires, même si l'on trouve quelques quadragénaires. Tous sont novices en escape game, "mais je comptais essayer cet été, confie Nawel, alors c'était l'occasion". Le concept attire les jeunes, et c'est bien le but de Groupama. "Ce mode de recrutement permet de séduire des candidats qui n'auraient pas pensé à Groupama", explique Salima Boukeroui, chargée de recrutement chez Groupama Val de Loire - Île de France.

Le groupe veut se départir d'une image austère qui colle à le peau du secteur bancaire. "Nous avons une image un peu vieille, reconnait Maïté Farrugia, directrice Paris Île de France de Groupama. Là, on nous voit sous un jour beaucoup plus innovant. De plus, l'escape game se rapproche du management de Groupama : face à des problématiques, l'ensemble des équipes s'impliquent pour trouver ensemble la solution, comme ici". Pour Salima Boukeroui, les qualités requises pour un escape game sont parfaitement transposables à une activité d'attaché commercial : "la capacité à écouter, à communiquer, la résilience, la persistance, un bon esprit".

Les qualités requises pour un escape game sont parfaitement transposables à une activité d'attaché commercial

"Oubliez que c'est un recrutement ! lance Salima Boukeroui avant d'entrer dans l'une des salles avec les candidats. Ce qui compte c'est le jeu, le reste on verra après." Car plus les candidats se concentrent sur le jeu, plus ils oublient le recrutement, et plus ils montrent leur personnalité. "Au bout de trois minutes on est naturel," va même jusqu'à dire Marvin, 24 ans, diplômé d'un Master en commerce international.

Voir la vraie personnalité des candidats

"C'est plus efficace que les tests psychotechniques"

L'opération séduction a l'air de très bien fonctionner: les candidats interrogés sortent tous de la salle ravis. "Cela casse l'image classique, juge Yassine, 25 ans, qui a travaillé dans le commerce international. Cela me fait penser à Google". Pour les candidats, se révéler ainsi aux entreprises est plutôt bien vécu. "C'est plus efficace que les tests psychotechniques, juge Anusiga, 25 ans, passée par la Caisse d'Epargne. En entretien, on a parfois l'impression que certaines questions sont faites uniquement pour nous piéger. Ici, on peut montrer qu'on a les qualités nécessaires, même quand on a peu d'expérience". "Cela montre notre véritable personnalité, juge Steven, qui a travaillé dans le secteur bancaire et les transports. Là, on a tous été capables de travailler ensemble." Et les candidats savent plus rapidement si l'ambiance de l'entreprise devrait leur convenir. "On voit si on est aptes à rentrer dans l'entreprise, si on lui correspond", explique Marvin.

Au final, aucune des quatre équipes ne parviendra à s'échapper. Si leur carrière de patient en psychiatrie tourne court, il n'en va pas de même pour leur avenir au sein de Groupama. Pour la directrice Paris Île de France de Groupama, tous les candidats ont manifesté une bonne écoute, mais un ou deux profils se détachent dans son groupe, de par "leur capacité à communiquer, à être force de proposition et à prendre des initiatives".

Sur les douze candidats de la première session, cinq sont retenus pour un entretien avec leur N+1 à l'agence le lundi suivant, suite à une entrevue rapide à la sortie du jeu. "Cela nous a permis de voir une partie de la personnalité in vivo, se félicite Alain Sicca, responsable de développement RH, ce qui est plus fiable qu'un déclaratif sur sa personnalité. Pour autant, on ne peut pas auditer tous les aspects, et il faut compléter le processus par un entretien."

Une stratégie efficace pour le groupe, qui semble gagnant sur tous les tableaux : une meilleure connaissance des candidats, et une meilleure image que ceux-ci véhiculeront, qu'ils soient retenus ou pas.


En complément

Les commerciaux du Parc Astérix ont testé le live escape game

L'escape game nomade : quand le jeu s'invite en entreprise

7 conseils pour recruter efficacement les jeunes de la génération Y

5 outils pour réussir vos recrutements

Trucs et astuces pour accélérer vos recrutements