Pour une équipe productive, donnez du sens à leur travail

Publié par le | Mis à jour le
Pour une équipe productive, donnez du sens à leur travail

Quel sens a mon travail ? De plus en plus de salariés se posent la question. Une récente étude de Deloitte prouve d'ailleurs que le sens qu'une personne accorde à son travail a un impact sur sa productivité.

  • Imprimer

De plus en plus d'études le montrent : pour être productif, il faut être motivé, et pour cela, il faut avoir l'impression que son travail a un sens. Une récente étude menée par Deloitte et Viadeo va dans ce sens. 80% des 2000 salariés interrogés estiment en effet que le sens qu'a ou non leur travail a un impact sur leur productivité. Plus d'un salarié sur deux a d'ailleurs choisi son métier pour répondre à une quête de sens, et la proportion augmente chez les plus de 50 ans et les cadres dirigeants. Donner du sens au travail est principalement vu comme relevant du collectif, et seuls 30% considèrent ce sujet comme principalement individuel. L'enjeu est donc réel pour les dirigeants d'entreprise.

Le sens au travail peut revêtir des significations diverses : épanouissement personnel, autonomie financière, réalisation d'un acte professionnel (la satisfaction du travail bien fait). Les personnes interrogées semblent au premier abord satisfaites de ce point de vue : 81% considèrent leur travail comme une source d'épanouissement et 75% vont travailler avec plaisir. Le sens au travail est aussi lié à l'activité réelle (pour 29% des répondants), aux valeurs de l'organisation (26%) et au travail d'équipe (26%).

55% des personnes interrogées jugent que le sens au travail s'est dégradé

Pourtant, tout n'est pas rose : 55% des personnes interrogées jugent que le sens au travail s'est dégradé, et à peine la moitié a déjà abordé le sujet. Beaucoup ont d'ailleurs l'impression que leur entreprise n'accorde pas beaucoup d'importance à ce thème, cette sensation est plus forte chez les non cadres et les cadres que chez les cadres supérieurs et les dirigeants. Signe, note l'étude, du "lien fort qui existe entre la capacité et l'autonomie d'agir sur son travail et le sens que l'on va lui donner". Or, "c'est un enjeu majeur pour les organisations de proposer des modalités de travail qui permettent de s'engager ou de préserver le processus de construction de sens", indique Laurence Monnet-Vernier, associée Capital Humain chez Deloitte.

La dégradation du sens au travail peut se concrétiser par des phénomènes ayant émergé récemment, comme le bore-out (syndrome d'épuisement professionnel par l'ennui) ou le brown-out (littéralement, "baisse de courant", sentiment vécu quand le travail perd son sens). Le processus d'évaluation et le manque de reconnaissance sont, pour près de la moitié des participants à l'étude, les éléments qui contribuent le plus à la perte de sens.


Etude réalisée par Deloitte et Viadeo. Les personnes ayant répondu à cette étude se répartissent en trois tiers : 34% ont entre 25 et 40 ans, 30% ont entre 40 et 50 ans, et 33% ont plus de 50 ans. Les moins de 25 ans ne représentent que 3% de l'échantillon. 2329 personnes ont répondu au questionnaire. Aucun domaine d'activité ne représente plus de 10% de l'échantillon.


En complément

Pour avoir des équipes motivées, montrez-leur que leur travail a un sens

[Interview] Emporter l'adhésion de ses équipes

Entreprises : quelles sont les ambitions des cadres?

Comment réellement motiver ses équipes

La motivation des commerciaux passe par plus d'autonomie


Sur le même sujet

Management

Par Véronique Meot

Entre bon sens et psychologie, une nouvelle façon de manager pour créer l'adhésion des commerciaux émerge de plus en plus... Le management bienveillant [...]

La rédaction vous recommande