Le marché de l'événementiel s'adapte à la crise

Publié par le

Face aux difficultés économiques, les sociétés modifient leur comportement concernant l'organisation de conventions/séminaires selon la dernière étude Coach Omnium/Bedouk Meetings & Events Media.

  • Imprimer

Les entreprises qui ont dû faire face à la conjoncture difficile ont été contraintes de revoir l’organisation et le déroulment de leurs conventions / séminaires. Voilà ce qui ressort du dernier baromètre 2010 tourisme d’affaires, réalisé par Coach Omnium, en partenariat avec Bedouk Meetings & Events Media. Ainsi, les grands événements de type congrès/conventions tendent à diminuer, car ils représentent un coût très élevé et lourd à supporter. A l’inverse, l’événementiel et l’incentive progressent pour des raisons de besoins de commercialisation et de motivation des équipes.

A noter que si ces rendez-vous professionnels ciblent toujours en priorité les collaborateurs de l’entreprise, l'étude constate cette année que les événements destinés aux prescripteurs et clients se renforcent. Preuve que la commercialisation et la fidélisation de la clientèle sont essentielles pour maintenir l’activité de l’entreprise en période de récession.

De fait, si la majorité de ces rendez-vous se déroulent sur deux jours, les manifestations d’une demi-journée se développent progressivement (10% en 1998 contre 24% en 2009). Elles présentent effectivement l’avantage de limiter les frais d’hébergement, de transport et de restauration, tout en maintenant les rencontres. Elles permettent aussi de mobiliser les participants moins longtemps, réduisant ainsi le temps d’absence des commerciaux sur le terrain. Pas étonnant dès lors que ces rassemblements à l’étranger aient fortement diminué. Seules 29 % des entreprises interrogées en ont organisé en 2009, contre 46 % en 2002.

La tendance cette année est à une progression des manifestations regroupant entre 20 et 100 participants, un effectif qui reste pratique en termes de logistique et peu  onéreux, car il ne nécessite pas de louer de trop grands espaces. Les budgets alloués par les entreprises varient en fonction de la manifestation. La fourchette moyenne des dépenses par participant et par jour est donc ample. En 2008, contrairement aux deux années antérieures, les budgets ou dépenses moyennes ont diminué. En 2007, 48 % des entreprises dépensaient plus de 230€ par jour et par personne en séminaire résidentiel, ils n’étaient plus que 21% en 2008 et la tendance ne devrait pas s’inverser.

Laurent Bailliard

Laurent Bailliard

Rédacteur en chef

Pas tout à fait old school, pas non plus de la génération Y, je suis comme beaucoup de journalistes de ma tranche d’âge à devoir faire mon métier avec [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

" L'excellence est toujours collective ! "
Management
" L'excellence est toujours collective ! "

" L'excellence est toujours collective ! "

Par Stéphane Diagana

Celui qui détient l'un des plus beaux palmarès de l'athlétisme français, Stéphane Diagana, analyse pour Action Co la vision du succès et de [...]

Les sept fondamentaux du management bienveillant
Management
Les sept fondamentaux du management bienveillant
konradbak - stock.adobe.com

Les sept fondamentaux du management bienveillant

Par Jean-Pierre Lehnischi

"Il n'est de richesse que d'hommes" aimait à dire l'économiste Bodin. Capital, structure matérielle, personnel : voilà le triptyque gagnant [...]

Augmenter la productivité des vendeurs en points de vente
Management
Augmenter la productivité des vendeurs en points de vente

Augmenter la productivité des vendeurs en points de vente

Par Aude David

En point de vente, les vendeurs sont souvent soumis à des horaires très irréguliers et qui changent brusquement. Pourtant, selon une étude publiée [...]

Avez-vous le comportement des meilleurs managers de Google ?
Management
Avez-vous le comportement des meilleurs managers de Google ?

Avez-vous le comportement des meilleurs managers de Google ?

Par Aude David

Google a l'habitude de collecter et analyser des quantités colossales de données. Il était donc tout naturel pour le géant américain d'étudier [...]