Mon compte Devenir membre Newsletters

A quoi rêvent les futurs managers ?

Publié le par

Découvrez les aspirations de carrières des élèves de classes préparatoires économiques et commerciales en France.

A quoi rêvent les futurs managers ?

A quel type de carrière rêvent les étudiants de prépa ? Dans quel type de secteur préfèrent-ils travailler et dans quel pays se voient-ils démarrer leur carrière ? Quel sens donnent-ils à leur travail ? Autant de questions qu'a posé l'Edhec Business School à plus de 2000 étudiants en classes préparatoires économiques et commerciales.

Premier constat et peu rassurant quant à leur appétence à la fonction commerciale. Etre commercial ne semble en effet toujours pas attirer et séduire les futurs diplômés. Alors que le marketing arrive toujours en tête avec 41 % des souhaits, le commerce ne recueille que 26 % d'adhésion. Un constat qui vaut aussi bien pour les hommes que les femmes. A ceci près que si le taux est quasi identique, le commerce arrive ainsi en 3 ème position chez les femmes contre une 5 ème place chez les hommes.

Top 5 des secteurs plébiscités


Dans quels pays les étudiants souhaitent travailler ?

Autre constat qui risque d'aggraver encore un peu plus les difficultés à embaucher des talents en France : il sont plus de 70% à se projeter en dehors de France (50 % en Europe / 50 % hors d'Europe). Les Etats-Unis attireraient ainsi 20% des sondés, la Grande-Bretagne (10%), l'Allemagne (6%). Moins d'un tiers des étudiants de prépa voient leur carrière se dérouler en France.


Les objectifs de carrières

Sans surprise, car la génération Y avait déjà ouvert la brèche, le sens donné au travail est important. Ainsi la priorité est donné au fait de s'épanouir personnellement qui arrive avant les questions liées à la rémunération. Viennent ensuite la contribution au développement social et environnemental, le fait d'innover, être dans une bonne ambiance de travail ou encore contribuer au développement économique, sans oublier la reconnaissance.



A cela s'ajoute une répartition du temps de travail qui risque bien d'affoler la plupart des managers d'aujourd'hui...


A lire aussi : Qualité de vie au travail : d'abord une question de management ?