Mon compte Devenir membre Newsletters

Mooc, l'autre moyen de se former en ligne

Publié le par

Qu'est-ce qu'un Mooc ? Quels sont ses avantages ? Comment faire pour en suivre un ? Conseils d'expert.

Mooc, l'autre moyen de se former en ligne

Suivre des cours de Harvard ou de Stanford tout en restant chez soi. Telle est la promesse des Mooc (massive open online courses). Ces cours en ligne, gratuits et ouverts à tous permettent à chacun, sur la base de vidéos diffusées sur des plateformes dédiées (mises à disposition originellement par les universités elles-mêmes mais aussi désormais par d'autres organismes), d'accéder à des contenus de son choix sur des thèmes très variés : management, finance, économie...

Hauteur de vue

Ainsi, l'intérêt des Mooc pour un directeur commercial n'est pas à démontrer. " Les Mooc permettent aux cadres dirigeants de se tenir informés de tendances marketing, sociétales, digitales... pouvant aider à la définition d'une politique commerciale ou d'une approche client, explique Tiphaine Duchet, directrice du pôle digital - associée d'Obifive HR Valley, société de conseil en organisation et création de valeur.

En revanche, du point de vue de la consultante, ce ne sont pas des outils adaptés pour la formation opérationnelle des commerciaux. Du fait précisément de leur origine : " Les universités privilégient une approche théorique, conceptuelle, sur des thématiques prospectives et globales, loin de l'opérationnel ", note l'experte. De fait, la vocation de ces vidéos n'est pas d'être consultées ponctuellement, par exemple avant un rendez-vous client, pour se remettre à niveau sur un sujet. Pour cela, mieux vaut continuer à utiliser des dispositifs de formation plus traditionnels...

Le Mooc en pratique

Concrètement, pour suivre un Mooc, il suffit de se connecter sur des plateformes dédiées(par exemple Coursera (accessible en français), Edx ou Udacity, toutes deux en anglais) avant de choisir son cours et de s'inscrire. C'est généralement gratuit sauf dans certains cas, où la plateforme propose une certification payante (quelques dizaines d'euros).

Les cours s'étalent sur plusieurs semaines, avec une date de début et une date de fin. Au cours de cette période, les vidéos sont publiées à intervalles réguliers. Les participants ne sont pas obligés de les visionner en direct mais peuvent se connecter à leur convenance, la flexibilité est l'un des avantages du Mooc, avec sa (quasi-) gratuité. Et ce dans tous les cas, sauf quand il s'agit de classes virtuelles avec sessions d'échanges entre le formateur et les participants. Car le Mooc a aussi une dimension participative. Entre chaque session de cours, les participants peuvent avoir des exercices à faire (tests de connaissance, études de cas, etc.) afin de progresser plus vite.

" Ce type d'apprentissage nécessite une régularité et une implication sans faille ", avertit ainsi Tiphaine Duchet. Les vidéos à effectuer et les exercices à effectuer prennent en effet du temps. " Entre deux et quatre heures par semaine " estime la spécialiste, qui préconise donc de ne suivre qu'un seul Mooc à la fois pour que l'enseignement soit vraiment efficace. Autre conseil pour réussir à tenir sur la longueur : " le suivre à deux ".

Une forme de contrainte qui explique peut-être qu'aujourd'hui, seules 10 % des personnes arrivent au bout d'un Mooc qu'elles commencent...

A lire aussi sur Actionco.fr : Formation : le Mooc fait-il vraiment partie du paysage ?