Mon compte Devenir membre Newsletters

Comment développer un mental de gagnant ?

Publié le par

Comment avoir la gagne en toutes circonstances ? Les conseils de Nicolas Dugay, directeur associé du cabinet de conseil CAA et auteur d'un récent livre sur le sujet, "La préparation mentale" (Éditions Jouvence).

Comment développer un mental de gagnant ?

Quelle est selon vous la qualité essentielle pour avoir un bon mental ?

A cette question, Pascal Chaullet, responsable de formation à la Fédération Française de voile (quatre participations aux JO et deux médailles olympiques avec ses athlètes) répond en substance : la capacité à gérer ses émotions et à rester dans l'instant, dans l'action. Je pense que la première de ces facultés est primordiale. En effet, ce sont les émotions qui déterminent la performance. Il faut être capable de se maîtriser en situation de stress, par exemple avant la réponse à un appel d'offres très important, ou un rendez-vous avec un client stratégique... On doit pouvoir se mettre dans un état d'esprit positif en l'espace d'une seconde. La technique de l'imagerie mentale permet cela. Utilisée notamment par les sportifs de haut niveau, elle consiste à visualiser une image positive, agréable, plusieurs fois dans une séquences de dix minutes, afin de pouvoir la rappeler dans son esprit quand la situation le réclame, afin d'être performant.

Quelles sont les autres secrets de la performance ?

L'important est en fait le triptyque émotion / énergie / estime de soi. Pour avoir de l'énergie il n'y a pas de secret, il faut bien dormir, manger équilibré, faire du sport... Précisons cependant que selon une étude allemande le taux d'hormone de stress peut baisser de 30 % entre des personnes sans activité physique et des personnes faisant 4 x 15 minutes d'efforts physiques par semaine. Par ailleurs, l'estime de soi se cultive. Pour commencer, il faut analyser ce qui mine l'amour de soi (la peur de rater, la rumination de ses échecs, le fait de trouver sa vie triste, de ne pas se sentir beau, de redouter le regard des autres...) avant de se fixer un plan d'actions concrètes pour y remédier (par exemple pour une personne pensant sans cesse à ses échecs : identifier des occasions où elle a réussi, y penser trois fois par semaine, y penser chaque fois qu'une pensée négative approche). Il est important aussi d'être en accord avec ses raisons d'être, les raisons profondes qui donnent un sens à son existence.

Faut-il rechercher la victoire à tout prix ?

Ce n'est pas cela qui permet de se forger un mental de gagnant sur le long terme ! C'est même dangereux : d'une part ça enlève les rêves (car une fois derrière la ligne d'arrivée, après quoi courir ?) et on ne peut pas gagner dans 100 % des cas... Il faut arrêter avec ce besoin maladif d'être toujours le premier, même si malheureusement il faut avouer que c'est souvent en opposition avec les valeurs de l'entreprise. Pourtant, on peut être deuxième et satisfait. Il faut être capable de relativiser : ce n'est pas si grave. Et surtout de regarder les choses autrement : on peut à la fois être arrivé deuxième et pour autant avoir rempli ses objectifs. Des objectifs qu'il faut d'ailleurs choisir réalistes et atteignables, pour qu'ils soient plus motivants, qu'ils poussent davantage à se dépasser pour les atteindre. Pour mieux savourer la réussite il faut avoir perdu avant...

Ils ont perdu avant de gagner...
- Albert Einstein a vu sa thèse de doctorat rejetée (manque de pertinence) avant d'inventer une petite formule célèbre.
- Star Wars fut rejeté par la plupart des studios de cinéma ("cela ne plaira jamais") avant de faire un ''petit succès planétaire".
- Michael Jordan fut viré de l'équipe de basket du lycée avant de devenir le plus grand joueur de basket de tous les temps.
(exemples issus de "La préparation mentale'')

Nicolas Dugay est directeur associé de CAA,
cabinet de conseil et formation en management et coaching.

Il est également coach de dirigeants,
préparateur mental de sportifs professionnels
et auteur d'ouvrages sur le management,
la vente, la relation client qu'il compte
parmi ses thèmes de spécialité. Il a auparavant été
directeur commercial au sein de la BNP.

Dernier ouvrage paru : " La préparation mentale ",
Editions Jouvence, janvier 2014, 4,95 €