Mon compte Devenir membre Newsletters

Pourquoi les managers intermédiaires sont insatisfaits

Publié le par

Vos managers de proximité ont le moral en berne ? Rien d'étonnant selon une étude du cabinet Zenger Folkman. Découvrez les raisons de cette insatisfaction...

Pourquoi les managers intermédiaires sont insatisfaits

Prenez les 5% de vos collaborateurs les moins heureux de votre entreprise, et il se pourrait que vous fassiez le même constat que Zenger & Folkman. Ces deux consultants américains publient une étude dans la Harvard Business Review* révélant que ces 5% de salariés les plus insatisfaits sont en fait les managers intermédiaires, et plus généralement des collaborateurs étant "dans la moyenne" : diplômés de l'université mais pas de grandes écoles, ayant 5 à 10 années d'expérience, et faisant état d'un taux de performance plutôt bon, sans être exceptionnel ni catastrophique. Mais quelles-sont les raisons de leur mécontentement ?

1. En premier lieu, c'est le manque de leadership qui pèse le plus sur les épaules des managers intermédiaires ! Non seulement la présence de leaders inefficaces leur sape le moral à eux et à leurs équipes, mais en plus elle affecte leurs performances (voir à ce sujet notre diaporama comment être un bon leader)

2. Ils ne perçoivent pas d'évolution de carrière. Ils ont le sentiment de suivre le train-train quotidien plus que d'avancer dans leur parcours professionnel

3. Les managers intermédiaires sont en quête de sens. Travaillant sans but précis, ils ne parviennent pas à s'épanouir à travers leurs fonctions et se sentent perdus

4. Ils ont le sentiment d'être traités injustement en comparaison aux autres collaborateurs. Pour eux, les autres bénéficient de meilleurs salaires et profitent d'opportunités plus intéressantes

*Étude réalisée auprès de 320000 employés d'entreprises américaines