Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] La motivation n'existe pas, il faut la créer!

Publié le par

Difficile d'être bon vendeur sans être motivé ! Pour Vincent Caltabellotta, consultant en organisation et management, le manager a un réel impact et son rôle est primordial.

[Tribune] La motivation n'existe pas, il faut la créer!

Si chacun de nous est capable de dire " dans la vie, je suis optimiste ", " j'ai le sens de l'humour ", " je suis plutôt défaitiste ou lunatique ", personne n'est capable de dire " dans la vie, je suis motivé ". Personne ne porte en lui " le gêne " de la motivation. Elle n'existe qu'à travers l'objectif qu'on cherche à atteindre. Ainsi je peux dire que " je suis motivé PAR ou POUR quelque chose ". Si on l'intègre sans sa démarche managériale, il devient alors logique et essentiel de rechercher pour chacun de ses collaborateurs quel est ce " PAR " ou ce " POUR " qui l'anime.

Pourquoi la motivation est importante ?

L'étymologie même du mot donne toute son importance: " Motif " (motivus en latin) qui exprime ce qui nous pousse au mouvement, qui excite " *. Cette même racine a donné " moteur ". Ainsi la motivation est ce qui nous pousse à agir, à nous mettre en mouvement afin d'atteindre un objectif. Sans cette motivation, que puis-je attendre de mes collaborateurs, mais surtout, que puis-je attendre de moi-même ?

Créer la motivation

La motivation est avant tout un processus. C'est-à-dire un " enchaînement ordonné de faits ou de phénomènes, répondant à un certain schéma et aboutissant à quelque chose " **. Il est essentiel de savoir décrypter ce processus pour l'intégrer dans sa démarche et le décliner sur chacun des collaborateurs. Si c'est un processus relativement simple, il fait toutefois appel à de nombreuses composantes qu'il faut comprendre et maîtriser. Par exemple, vouloir motiver un collaborateur en se trompant sur la raison qui l'anime fera l'effet contraire ! Il sera démotivé, car il ne se sentira pas en phase avec les attentes de son manager. Donner une prime financière à une personne démotivée à cause d'une ambiance de travail négative, pourra être interprété comme une pommade qu'on essaye de lui faire accepter. Le manager perd de l'argent, et le collaborateur passera à l'étape suivante de la démotivation.

Le rôle primordial du manager

Lorsqu'un manager me dit : " mes collaborateurs ne sont pas motivés ", je lui réponds que c'est lui qui n'a pas trouvé (ou cherché) le moyen de les motiver. Car c'est bien à lui de définir ce qu'on appelle " le cadre de la motivation ". C'est sa responsabilité de définir des objectifs, des stratégies et un cadre de travail motivants. Il est loin le temps de l'homme outil. Le travailleur moderne réfléchit, prend des initiatives, est amené à faire des choix. Dans cette démarche il amène ce qu'il a de plus personnel : ses valeurs, ses idées, ses ambitions ou ses craintes. Si le manager délaisse cette question, le collaborateur n'aura pas d'autre choix que de chercher une source de motivation dans ses objectifs personnels, parfois bien loin de ceux de l'entreprise et de la collectivité. N'oublions jamais que si la motivation est le moteur de l'homme, l'homme est le moteur de l'entreprise. Il est donc indispensable de maîtriser ce concept clé du management.

*Dictionnaire historique de la langue française -Le Robert

** Dictionnaire du français - Larousse


Bio

Consultant en organisation et management, Vincent Caltabellotta est par ailleurs Directeur de l'Observatoire des Dirigeants Commerciaux de France. Diplômé d'un 3ème cycle de Management des Entreprises à l'IAE de Nantes, Vincent Caltabellota a débuté sa carrière dans le secteur de l'informatique et des services liés aux nouvelles technologies pendant plus de dix ans.

Au travers de SINEOS Consulting, Vincent Caltabellotta propose des prestations de conseils et des formations très variées comme celle sur la motivation qu'il vient de mettre en place. Il se propose sur une demi-journée d'expliquer les secrets de la motivation.

www.sineos-consulting.com