Mon compte Devenir membre Newsletters

La banque séduit-elle encore les étudiants en école de commerce?

Publié le par

La crise qui a touché le secteur bancaire semble avoir eu un impact sur les étudiants en école de commerce. Selon une étude publiée par Deloitte, la génération Y semble moins attirée par le secteur bancaire. Explication.

La banque séduit-elle encore les étudiants en école de commerce?

La popularité des banques auprès des étudiants en école de commerce serait-elle en déclin ? La question mérite d'être posée au vu des résultats* publiés par Deloitte sur l'attractivité du secteur bancaire auprès de la génération Y.

" Depuis la chute de Lehman Brothers, l'attrait des étudiants pour le secteur bancaire a diminué de 5 places pour la moyenne internationale et a reculé de 8 places en France. (...) Seuls 2600 étudiants sur 14 705 étudiants français ayant répondu à l'enquête choisissent au moins une banque dans leur 5 employeurs idéals " commente Damien Leurent, responsable Industrie Financière chez Deloitte. Ainsi entre 2008 et 2013, la banque a reculé de cinq rangs pour se placer à la 35ème place dans les choix de carrière des étudiants en école de commerce sur une échelle de 100 employeurs à l'échelle mondiale.

L'équilibre vie privé/vie professionnelle reste la priorité des étudiants

Si la rémunération est un facteur non négligé par les étudiants qui envisagent de faire carrière dans la banque, ces derniers sont davantage préoccupés par leur cheminement de carrière : la formation professionnelle et le développement des compétences sont considérés comme plus importants que les revenus ; en troisième position se place le prestige de l'établissement.

La banque, accélérateur de carrière

Plus de la moitié des étudiants attirés par une carrière dans le secteur bancaire pensent qu'ils quitteront leur premier employeur pour un autre dans les trois ans suivants leur embauche. Plus de huit sur dix (85 %) s'attendent à passer moins de cinq ans dans leur première entreprise. Les étudiants intéressés par une carrière dans la banque considèrent celle-ci comme un accélérateur de carrière vers des postes qu'ils considèrent comme répondant mieux aux objectifs d'équilibre et de sécurité professionnelle.

" Pour continuer à attirer et retenir les meilleurs talents, les banquiers de demain, les banques vont devoir s'adapter pour mieux répondre aux attentes et aspirations de la génération qu'on qualifie désormais de 'Generation Why'. Il s'agira de faire valoir des atouts autres que celui de la rémunération, en proposant par exemple des plans de carrière à moyen terme tant en France qu'à l'internationale, en mettant l'accent sur la formation et le développement des compétences ", estime Damien Leurent, Associé Responsable Industrie Financière chez Deloitte France.

Malheureusement pour le moment, si les étudiants aspirent à un environnement de travail motivant et dynamique, ils ne s'attendent pas à ce que le secteur bancaire soit capable de leur fournir.

Méthodologie: L'étude a été réalisée par Universum pour Deloitte auprès d'un échantillon de 108 000 étudiants en école de commerce au travers le monde.