Mon compte Devenir membre Newsletters

Quelle mobilité professionnelle pour les cadres ?

Publié le par

L'employabilité des cadres semble bien le parent pauvre du management au sein des entreprises. C'est le constat d'une étude du Syntec en partenariat avec Cadremploi.

Quelle mobilité professionnelle pour les cadres ?

42 % des cadres en France sont démotivés. C'est du moins ce qui ressort des 2èmes Assises du recrutement, qui se sont tenues le 3 juin dernier. A cette occasion, le Syntec, le syndicat professionnel des cabinets de conseil en recrutement a présenté les résultats de d'une étude* réalisée en partenariat avec Cadremploi sur la perception de leur employabilité par les cadres. Ces derniers portent en effet un regard critique sur le manque de fluidité du marché du travail, provoqué selon eux par l'inadéquation de l'offre et de la demande (46%), l'élitisme des diplômes (45%) et la réglementation (26%). Pas étonnant dès lors que changer de job semble plus aisé à l'étranger pour 40 % d'entre eux.


Contrairement aux idées reçues, seuls 19% des cadres estiment que changer d'emploi permet avant tout de gagner plus tandis que 43% y voient une opportunité pour un meilleur épanouissement professionnel et 18% attendent un épanouissement personnel. Un changement de poste qui se situe selon les sondés entre 3 et 5 ans. 50% des cadres estiment que c'est le délai idéal pour rester dans ses fonctions. ils sont 38 % à situer cette période autour de 5 à 10 ans.

Mais pour développer leur employabilité, les cadres en sont certains, ils ne devront compter que sur eux-mêmes. 77,5 % des cadres questionnés ne croient pas que l'entreprise leur donne les moyens de travailler leur attractivité professionnelle. 40 % estiment même qu'ils seraient plus attractif à l'étranger.


* L'enquête a été réalisée du 14 au 19 mai 2014 auprès de 2198 candidats cadres par questionnaire auto-administré en ligne.