Méthodologie

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

Chapitre IV : L'avocat de l'ange

  • Retrouvez 12 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

6 chapitres / 71 fiches

Chercher les pépites plutôt que les critiques

En résumé

L'avocat de l'ange est au départ une technique de créativité, qui vise à construire sur les idées émises pour trouver des pépites exploitables.

Utilisé au quotidien dans les réunions ou les échanges, il a la même vertu.

Techniquement, il est très simple à appliquer : il suffit de commencer une phrase par " ce que j'aime dans ton idée, c'est... " et d'argumenter en mettant en valeur les bénéfices de l'idée ou ce qu'elle apporte à la recherche de solutions.

L'intérêt de cette méthode est qu'elle pousse à voir ce qui est exploitable et invite à construire avant de critiquer.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

L'avocat de l'ange permet de construire des solutions en intégrant le maximum d'idées et de points de vue différents.

Contexte

Nous pouvons nous faire l'avocat de l'ange dans tous nos échanges : avec nos collègues, nos collaborateurs, nos managers, nos clients ou fournisseurs.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Relevez uniquement le positif.

    • L'avocat de l'ange commence ses phrases par : " ce que j'aime dans ton idée, c'est... " ou " ce que je trouve intéressant/puissant... "
    • Il n'émet aucune critique sur ce qu'il " ne prend pas ".
  • Renforcez la valeur de l'idée.

    • Expliquez pourquoi ce que vous avez relevé vous plait ou vous parait intéressant.
    • Faites un lien entre l'idée et le projet de manière plus globale, démontrez ce que l'idée apporte comme richesse sans dénigrer les propos déjà échangés jusqu'alors.
    • Transformez l'idée en apportant un complément, un prolongement ou une idée supplémentaire qui s'appuie sur l'idée première : commencez le travail d'intégration de l'idée dans la solution finale.
  • Rendez à César ce qui appartient à César.

    • Même si vous avez transformé l'idée première, dans la suite des échanges, faites référence à ce que l'idée est devenue en nommant la personne qui l'a émise : " Comme le disait tout à l'heure Untel. "
    • Une fois la solution mise en place, trouvez une occasion de remercier ou féliciter la personne pour ses bonnes idées qui ont permis d'avancer et de trouver une solution créative.

Méthodologie et conseils

  • Entrainez-vous à être l'avocat de l'ange systématiquement jusqu'à ce que ça devienne une seconde nature. Ce qui compte, c'est d'entrainer votre regard à percevoir les pépites dans les propos de vos interlocuteurs. Vous pouvez vous entrainer silencieusement jusqu'à ce que vous sentiez vos arguments assez solides pour défendre l'idée première.
  • Appliquez cette méthode quelle que soit la forme employée par votre interlocuteur, même si c'est dit de façon agressive ou sous forme d'objection. C'est dans ces moments de tension que l'avocat de l'ange est le plus utile. Exemple : " Ce que j'aime dans ce que tu dis, c'est que ça met en valeur les points de vigilance suivants... "
  • Appliquez-la à vous-même ! Parfois nous avons une idée farfelue qui nous parait absurde. Mais elle n'est pas là par hasard. En lui trouvant de bons arguments, elle peut donner naissance à une idée exploitable. ¦

" Dans chaque petite chose, il y a un ange. " Georges Bernanos

Avantages

  • L'avocat de l'ange développe la créativité collective en mettant en confiance les personnes les plus timides ou celles qui se disent " non créatives ".
  • L'impact est très positif sur la relation et sur la coopération, puisque chacun se sent valorisé sans entrer dans une compétition d'idées.
  • Les idées de chacun sont exploitées. Les solutions plus riches, plus solides et le déploiement plus facile.

Précautions à prendre

  • Soyez sincère. Ne grillez pas les ailes de l'avocat de l'ange en relevant une idée que vous êtes incapable de défendre.

Pascale Bélorgey