Méthodologie

La boîte à outils du Leadership

Chapitre IV : L'escalier du changement

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Leadership

6 chapitres / 56 fiches

Accompagner l'intégration du changement


En résumé

La dimension émotionnelle collective est particulièrement présente dans les phases de changement. L'escalier du changement illustre la manière dont s'expriment les résistances au changement dans le temps. Le passage par ces différentes étapes - les marches de l'escalier - est nécessaire à l'intégration du changement.

Le leader favorise l'intégration du changement par son équipe dans les différentes étapes du processus de changement : il identifie où se situent les membres de l'équipe dans l'escalier et il définit et met en oeuvre les modalités d'accompagnement les plus adaptées pour les aider à gravir une marche supplémentaire.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Se doter d'un outil opérationnel pour favoriser et accélérer l'intégration d'un changement.

Contexte

L'escalier du changement est un outil particulièrement utile dans l'accompagnement d'un changement, en particulier de longue durée.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Identifier où se situent dans l'escalier les personnes et les groupes impactés par le changement.

Adapter son mode d'accompagnement à chaque étape.

Méthodologie et conseils

  • 1re marche : la phase " Bidon "

    Manifestations : les personnes remettent en cause le principe même du changement : " cela ne changera rien ", " cela ne marchera pas ".

    Mode d'accompagnement : le leader favorise l'expression des résistances et sensibilise en donnant de l'information.

  • 2e marche : la phase " Gauche "

    Manifestations : la maladresse est liée au processus d'apprentissage. Ce qui est remis en cause ici, c'est l'applicabilité du changement au contexte : " ça marche ailleurs, mais pas chez nous, c'est tellement spécifique ".

    Mode d'accompagnement : le leader démontre par l'exemple que le changement peut réussir dans le contexte. Il investit dans le développement des compétences des personnes concernées.

  • 3e marche : la phase " Clivage "

    Manifestations : les personnes intègrent le changement à des vitesses différentes. Les plus avancées sont partagées entre le soulagement - " j'y arrive " - et la culpabilité vis-à-vis des collègues plus en retrait. Ce qui se joue ici a trait à la perte de solidarité dans l'équipe.

    Mode d'accompagnement : le leader intervient de manière indirecte en utilisant la complémentarité des compétences : faire former (tutorat, parrainage) après avoir identifié des appuis crédibles dans l'équipe.

  • 4e marche : la phase d'" Éveil "

    Manifestations : Les personnes experiment des reproches à l'encontre des initiateurs du changement : " pourquoi n'y ont-ils pas pensé avant, pourquoi ne l'ont-ils pas fait avant ? "

    Mode d'accompagnement : le leader encourage, stimule les personnes et valorise les réussites pour les aider à gravir la dernière marche.

  • 5e marche : la phase d'" Intégration "

    Manifestations : en évoquant le passé, les personnes semblent prises d'amnésie : " comment faisions-nous avant ? ", " comment avons-nous pu travailler comme cela ! "

    Mode d'accompagnement : le leader félicite, valorise les personnes en montrant le chemin parcouru et fête l'intégration du changement.

  • Avantages

    • L'escalier du changement permet au leader d'évaluer le degré d'intégration du changement par les personnes et d'adapter finement ses modes d'intervention.
    • Il est particulièrement utile dans des processus de changement de longue durée.

    Précautions à prendre

    • Consacrer du temps à favoriser l'expression pour repérer les signaux de résistance et les signes d'intégration.
    • Avoir conscience qu'il ne s'agit pas d'un processus linéaire et être attentif aux retours en arrière (les chutes dans l'escalier).
    • Évaluer le positionnement des personnes et des groupes pour chaque changement.

    Jean-Pierre Testa, Jérôme Lafargue, Virginie Tilhet-Coartet