Méthodologie

La boîte à outils du Leadership

Chapitre II : La connivence

  • Retrouvez 12 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Leadership

6 chapitres / 56 fiches

Regarder vraiment pour établir la connivence avec son auditoire

En résumé

La connivence, c'est l'entente tacite, la complicité qui s'établit grâce au regard.

Comme l'explique Pascal Quignard dans Vie secrète (Gallimard), " la connivence est un mot d'autant plus étrange qu'il est extraordinairement précis. Conivere (qui veut dire clignement de paupière en latin), ce n'est pas le clin d'oeil, le clin d'oeil d'une seule paupière, le signe brusque d'une reconnaissance. Ce n'est pas non plus fermer les yeux involontairement, s'endormir. Conivere veut dire abaisser les paupières ensemble, de façon préméditée, de façon appuyée. Ce signe de peau concernant le regard et n'en offrant que les paupières, c'est le signe de l'entente tacite ".


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Établir ou renforcer la complicité avec son auditoire lors d'une prise de parole en public.

Installer une réelle connivence qui crée les conditions de la coopération.

Contexte

Dans les interventions au cours desquelles le leader chercher à fédérer et faire adhérer son auditoire à un projet ou un changement.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Établir la connivence pour soi.
  • Établir la connivence avec son auditoire.

Méthodologie et conseils

  • Établir la connivence pour soi

    Regarder l'auditoire, c'est :

    • la première action à mettre en oeuvre au démarrage ;
    • un moyen de se décentrer de soi-même pour mieux se centrer sur l'autre ;
    • se rassurer par le fait que l'on s'adresse à chacun et non pas à tous ;
    • le moyen d'établir la confiance : écouter le groupe, mesurer son attention, sa compréhension, ses attentes ;
    • un bon moyen de retrouver le fil de ses idées, de renforcer sa présence et de regonfler son énergie.
    • un moyen de saisir l'état de l'auditoire et de s'en servir pour trouver les premiers mots justes.
  • Établir la connivence avec son auditoire

    L'auditoire réserve son écoute à celui qui lui destine toute son attention et sa présence. Il s'intéresse à l'orateur quand l'orateur s'intéresse à lui (voir aussi outil la méthode 5P).

    Alterner le " regard panoramique " et le " regard zoom "

    Regarder l'auditoire par un regard tantôt panoramique, tantôt zoom :

    • Pour avoir un regard panoramique, il convient de balayer toute la salle sans oublier le fond, les personnes assises sur les côtés ou devant.
    • La durée du regard zoom correspond au sentiment que l'on aura que s'établit une communication réciproque avec une personne pendant 3 ou 4 secondes.
    • Maintenir en permanence le contact avec son auditoire
    • Garder le contact avec le public de façon à maintenir le contact avec le présent et avec la réalité.
    • " Fixé sur le présent, l'oeil interdit au cerveau d'aller se promener ", Christophe André (psychiatre, psychothérapeute et consultant en entreprise).
    • Regarder également les personnes ressenties comme neutres.
    • Regarder les personnes et non vers les personnes : chacun doit sentir qu'il est regardé, qu'on s'adresse à lui.
    • Regarder pour intensifier la relation car le regard est porteur d'expressivité.
    • Regarder pour ramener l'attention d'un groupe.
    • Regarder pour capter les signes d'impatience, les éventuelles questions, les réticences et ajuster sa prestation.

Avantages

  • La connivence permet au leader de se connecter aux autres dès le premier instant, de montrer au groupe toute l'importance qu'il lui accorde et de mesurer son attention ou sa compréhension de l'exposé.

Précautions à prendre

  • En cas de difficulté, éviter de détourner le regard, de se recentrer sur soi-même ou sur ses notes.
  • Se centrer sur l'autre pour créer les conditions de la coopération et du dialogue (voir aussi outil développer son impact avec le non verbal) et augmenter son sentiment de sécurité (car l'estime de soi n'est plus aussi menacée qu'auparavant).

Jean-Pierre Testa, Jérôme Lafargue, Virginie Tilhet-Coartet