Méthodologie

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

Chapitre I : La focalisation sur un seul objectif

  • Retrouvez 13 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

6 chapitres / 71 fiches

Soulager l'esprit du " switch " permanent

En résumé

Lorsque nous sommes surchargés de travail, nous pouvons être tentés de faire plusieurs choses à la fois, bercés de l'illusion d'aller plus vite ainsi. Mais c'est tout le contraire. Notre cerveau a besoin de temps et consomme de l'énergie pour passer d'un sujet à l'autre, même si nous nous prétendons " multitâches ".

La focalisation sur un seul objectif est reposante, efficace et gratifiante. Notre cerveau fonctionne mieux par séquences homogènes. Et lorsque nous avons atteint l'objectif fixé, le sentiment d'avoir concrètement avancé nous redonne de l'énergie pour la suite.

http://goo.gl/zMKcaeL

Découvrez le bénéfice de la focalisation

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

La focalisation sur un seul objectif est un bon antidote au diablotin " Papillonne " (outil 2).

Contexte

Très utile lorsque nous montrons des signes d'éparpillement, cette technique d'efficacité peut être appliquée quotidiennement à tout type de tâche.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Fixez-vous un objectif concret, homogène et atteignable.

    • Notre cerveau est plus efficace s'il visualise un livrable concret : lister des solutions est plus efficace qu'avancer sur tel dossier.
    • Découpez vos tâches en sous-objectifs homogènes, pour que votre cerveau se concentre sur une seule " fonction ". Pour rédiger un rapport, séparez les différentes étapes : rassembler les informations, analyser les données, mettre en valeur les points clés, rédiger.
    • Si vous êtes très fatigué, vous pouvez découper vos phases en objectifs plus petits : rassembler les données du marketing/celles de la comptabilité ; rédiger la partie 1/la partie 2, etc. Plus faciles à atteindre, ils agiront comme motivateurs pour la suite.
  • Isolez-vous des distractions.

    • Fermez votre boîte mail, éteignez votre téléphone et mettez votre messagerie instantanée en mode indisponible.
    • Faites le vide sur votre bureau, gardez à portée de regard uniquement votre dossier.
    • Libérez votre pensée : notez sur un papier vos préoccupations... à traiter plus tard.
    • Si vous travaillez en open-space ou que vous êtes susceptible d'être dérangé, prévenez votre entourage que vous avez besoin de calme pendant une durée précise.
    • Si possible, télétravaillez (outil 25).
  • Donnez-vous un temps limité.

    • Évaluez le temps approximatif pour réaliser un sous-objectif.
    • Lancez le chronomètre ! Le simple fait d'appuyer sur le bouton empêche de procrastiner. Le défi stimule la concentration.

Méthodologie et conseils

  • Prenez quelques secondes pour imaginer votre sous-objectif atteint : informations rassemblées, partie 1 rédigée, etc. Cette image agira comme un aimant pour vos neurones !
  • Planifiez vos séquences de focalisation de manière réaliste par rapport à votre chronobiologie (outil 19) et aux rythmes de votre entourage professionnel.
  • Évaluez votre durée optimale de concentration. La durée moyenne est de 1 h 30. Elle peut varier d'une personne à l'autre ou selon votre état de fatigue. Planifiez vos séquences en conséquence.
  • Pour les phases de réflexion, faites un draft (outil 20) la veille. Votre taux de concentration sera décuplé.
  • Idéalement, programmez une séquence de focalisation le matin à la première heure, et mettez-vous en condition la veille : préparez ce dont vous aurez besoin, faites le vide sur votre bureau.
  • Pour entretenir votre motivation, rayez les sous-tâches effectuées et félicitez-vous de votre progression. ¦

" Personne ne travaille mieux que lorsqu'il fait une seule chose. " Ignace de Loyola

Avantages

  • Chaque sous-objectif atteint a un effet psychologique positif : le travail avance !

Précautions à prendre

  • Ne passez pas plus de temps à découper une tâche qu'à l'accomplir.

Comment être plus efficace ?

S'il est parfois si dur de se concentrer sur une tâche bien précise, c'est que notre cerveau a pris l'habitude de zapper d'une sollicitation à l'autre. Couper la messagerie ou nous désintoxiquer de nos réseaux sociaux préférés (outil 13) n'est parfois pas suffisant. Dans certains cas, nous avons besoin de redévelopper nos capacités de concentration et d'attention.

Créez les conditions de la concentration

  • L'hygiène de vie est la base d'une bonne concentration. En appliquant des stratégies anti-fatigue (outil 6), nous nous facilitons la tâche. Notre cerveau a besoin de carburant pour fournir l'effort que nous lui demandons.
  • Un environnement calme et ordonné est important au départ : il s'agit d'éliminer les tentations de la dispersion. Si possible une lumière naturelle, plus propice à l'activité cérébrale que la lumière artificielle.
  • À défaut d'un endroit calme, la musique peut jouer le rôle de " pare-feu ", et même stimuler nos neurones. Choisissez un rythme qui s'accorde à la tâche que vous voulez accomplir, doux et fluide ou dynamique, du moment que le texte n'est pas trop " présent ".
  • Les rituels aussi sont aidants, ils préparent notre cerveau, comme le rituel du thé dans la culture japonaise. Adoptez toujours le même horaire et les mêmes gestes avant de vous concentrer, votre cerveau se mettra tout seul en condition lorsque le moment sera venu.

Musclez votre capacité de concentration

La concentration est la capacité à focaliser notre esprit sur une chose à l'exclusion de toute autre. Elle permet de réaliser une tâche beaucoup plus rapidement que si nous la fractionnons en de multiples micro-séquences, avec à chaque fois un coût de remise en route, si petit soit-il.

  • Pour augmenter votre concentration, partez de votre niveau actuel en mesurant le temps depuis le début d'une tâche jusqu'au moment où votre esprit commence à se distraire vraiment. Donnez-vous pour objectif d'augmenter cette durée de 2 minutes. Lorsque vous y parvenez sans effort, peut-être après plusieurs jours, ajoutez 2 minutes de plus, etc. jusqu'à parvenir à 1 h 30, voire 2 heures si vous voulez. Les exercices ci-contre vous aideront à progresser si vous les pratiquez en guise de gymnastique quotidienne.
  • La pratique d'activités comme la relaxation, la sophrologie, le yoga, la pleine conscience, la méditation améliore considérablement - en quelques semaines seulement - la capacité de concentration. Nous atteignons plus rapidement l'état de concentration et tenons plus longtemps.

Musclez votre capacité d'attention

L'attention est la capacité à observer un ensemble de choses et à en retenir les détails. Elle est importante pour saisir toutes les composantes d'un problème et faire des associations d'idées. Elle est utile à notre créativité.

L'attention fonctionne avec la mémoire. C'est parce que nous aurons relevé et retenu tel détail que notre cerveau comprendra mieux l'ensemble et pourra faire des associations d'idées.

" Le succès d'une vie dépend de la capacité à oublier ce qui n'est pas approprié au moment présent. " Amma (Mata Amritanandamayi)

http://goo.gl/hLXSEZ

Facilitez votre concentration avec le massage du visage

EXERCICES pour développer concentration et attention

Pascale Bélorgey