Méthodologie

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

Chapitre V : La présentation d'une idée innovante

  • Retrouvez 10 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

6 chapitres / 71 fiches

Rendre l'idée simple, concrète, familière

En résumé

Une idée innovante est souvent le fruit d'une lente maturation. Même nos illuminations fulgurantes résultent d'une somme d'événements et d'informations dont notre cerveau a fait la synthèse.

La présentation d'une idée innovante respecte le processus d'appropriation de nos interlocuteurs. Raconter l'origine de l'idée et décrire ce qui ne change pas permet de tisser un lien familier avec leur vécu personnel. La façon de présenter l'innovation elle-même vise à leur faire vivre une nouvelle expérience concrète et positive, où les bénéfices de l'innovation sont clairement perceptibles.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

L'enjeu de la présentation d'une idée innovante est de remporter l'adhésion des décideurs et de ceux qui seront amenés à la déployer.

Contexte

L'innovation peut être plus ou moins aboutie.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Racontez " l'histoire " de l'idée.

    • Quel enjeu vous a poussé à trouver l'idée ? Un problème à résoudre, un benchmark avec la concurrence, un défi à relever...
    • Mettez en valeur les personnes qui ont permis à l'idée de germer, qu'elles en soient conscientes ou non : une parole prononcée, un constat, une information transmise, une analyse réalisée, un débat, une autre idée inspirante. Rendez à César ce qui appartient à César.
    • Remerciez les personnes qui vous ont aidé à formaliser l'innovation : les collègues avec qui vous avez brainstormé, échangé, ceux qui vous ont donné un feedback lors d'une première version (outil 20), etc.
  • Décrivez ce qui ne change pas.

    • Rassurez ceux que le changement effraie !
    • Mettez en avant les avantages actuels que l'innovation conserve.
    • Décrivez ce qui reste stable dans le processus, la méthode, le produit, etc.
  • Valorisez les bénéfices de l'innovation.

    • Parlez en termes de bénéfices fonctionnels et non de caractéristiques. À ce stade votre innovation est abstraite pour vos auditeurs. Éliminez tout jargon de spécialiste.
    • Dites ce qu'elle permet de gagner : du temps, du confort, de la fiabilité, une meilleure expérience client, de la performance, etc.
  • Rendez l'innovation concrète.

    • Montrez un schéma, un prototype, " racontez " l'innovation du point de vue de l'utilisateur. Faites percevoir " comment ça marche " et " pourquoi c'est bien ". Au besoin, utilisez des métaphores (outils 53 ou 55).
    • Si vous avez réalisé un premier test à petite échelle (outil 54), résumez-le. Faites témoigner si possible les personnes qui ont réalisé le test, après avoir préparé avec eux leur intervention.

Méthodologie et conseils

  • Préparez votre démonstration pour qu'elle soit fluide et ait l'air facile.
  • Accueillez les objections : elles sont le signe d'une appropriation. Posez des questions pour bien comprendre l'origine de l'objection, la peur sous-jacente. Remerciez le cas échéant la personne de soulever ce point de vigilance.
  • Intégrez des ajustements en direct si vous pouvez, sinon promettez d'intégrer leurs remarques dans votre processus de réflexion pour peaufiner l'innovation. Remerciez les gens de leurs idées. ¦

" En buvant l'eau du puits, n'oubliez pas ceux qui l'ont creusé. " Proverbe chinois

Avantages

  • Les personnes sont mieux disposées à l'égard d'une innovation lorsqu'elles se sentent impliquées dans le processus.

Précautions à prendre

  • Respectez le processus d'appropriation de vos interlocuteurs. N'exigez pas un accord tout de suite. Si vous ne l'avez pas déjà fait, proposez un test à petite échelle (outil 54).
  • Acceptez de " dégrader " ponctuellement votre innovation. Mieux vaut un lancement imparfait qu'un refus. Vous relèverez la qualité de votre innovation lorsque son appropriation sera suffisante.

Pascale Bélorgey