Méthodologie

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

Chapitre V : La puissance du don

  • Retrouvez 10 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

6 chapitres / 71 fiches

La générosité est une richesse qui se multiplie quand on la donne

En résumé

Norbert Alter, dans son livre " Donner et prendre. La coopération en entreprise ", illustre la puissance du don avec un exemple simple : si une personne prend la peine de retenir un portillon de métro pour attendre un parfait inconnu, cet inconnu va avoir tendance à faire de même pour la personne suivante.

Le don génère un sentiment de redevance affective qui tisse un lien social fort. Notre influence dépasse ce que nous donnons concrètement. Car ce qui se propage, c'est notre attitude, l'esprit que nous incarnons - et la générosité elle-même.

https://goo.gl/mIB7ZW

Découvrez le témoignage vidéo

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Le don tisse un lien social profond et durable.

Contexte

Les occasions de donner sont innombrables.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Prenez conscience de tout ce que vous avez à offrir.

    • Votre expertise, des conseils, des informations, des outils ou méthodes que vous avez mis au point, un partage d'expérience, etc.
    • Du temps, de l'aide, de l'écoute à une personne qui rencontre une difficulté.
    • Une mise en relation sur les réseaux sociaux, un soutien pour un projet, une voix " pour " au cours d'une réunion, vous faire l'avocat de l'ange d'une idée (outil 48), accepter de faire un premier test à petite échelle (outil 54).
    • Des feedback positifs.
    • Votre confiance accordée à une personne qui en manque ou à qui personne n'a donné sa chance jusqu'alors.
    • La liste est infinie. Prenez quelques minutes pour dresser votre liste personnelle.
  • Soyez lucide sur ce qui peut vous empêcher de donner.

    • La culture d'entreprise : " Ça ne se fait pas. " " C'est mal vu. La compétition est valorisée. "
    • Des peurs personnelles : " je ne me sens pas légitime, que vont-ils penser ? " " et s'ils jugeaient mon travail au lieu de l'accueillir ?
    • Des ressentiments personnels : " moi, personne ne m'aide... "
  • Souvenez-vous de ce que vous avez reçu.

    • Dans votre vie professionnelle ou avant.
    • Revoyez la scène du don. Souvenez-vous de l'émotion ressentie à l'époque.
    • Souvenez-vous de l'impact que ce don a eu sur vous, sur votre confiance en vous, sur les idées que vous avez développées ensuite, sur votre avenir personnel ou professionnel.
    • Si plusieurs exemples remontent à la surface de votre mémoire, laissez-les vous habiter. Peu importe la valeur du don.
  • Souvenez-vous de ce que vous avez déjà donné.

    • Revisitez quelques exemples.
    • Qu'avez-vous ressenti en donnant ?
    • Avez-vous eu des nouvelles de l'impact que votre don a eu sur la personne, même des années après ? Qu'avez-vous ressenti alors ? Si vous ne savez rien, peu importe.
  • Donnez sans compter.

    • Le don est gratuit. N'en attendez rien en retour. Sincèrement donné et accueilli, il rend heureux.
    • Ne comparez pas ce que vous recevez avec ce que vous donnez. La frustration transformeraient vos dons en demandes déguisées.

Méthodologie et conseils

  • Soyez confiant. Le don crée un lien social qui finit un jour par vous revenir. Soit directement - une personne vous " renvoie l'ascenseur ". Soit indirectement : par ricochets successifs, la culture du don s'est répandue dans votre organisation.
  • Si un don reçu vous a mis mal à l'aise et bloque votre générosité, analysez pourquoi. Il est probable que vous ayez perçu une demande déguisée (d'amitié, de service à rendre...). N'en faites pas une généralité. ¦

" La bonté fait du bien à celui qui donne et à celui qui reçoit. " William Shakespeare

Avantages

  • Le don est contagieux. Peu à peu, la culture du don se répand.

Précautions à prendre

  • Dosez vos dons pour ne pas mettre mal à l'aise. Le don n'existe et n'a de valeur que s'il est accepté librement.

Pascale Bélorgey