Méthodologie

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

Chapitre III : La réunion de brainstorming

  • Retrouvez 13 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

6 chapitres / 71 fiches

Séparer la phase de divergence de la phase de convergence

En résumé

Alex Osborn, l'inventeur du brainstorming, posait dès les années 1940 les 4 règles favorisant la production d'idées :

  • Censure interdite,
  • Quantité exigée,
  • Farfelu bienvenu,
  • Démultiplication encouragée.

C'est cette phase de divergence qui vient à l'esprit lorsque l'on parle de brainstorming. Mais le processus ne s'arrête pas là.

La réunion de brainstorming comporte également une phase de convergence, au cours de laquelle les idées sont soumises à la critique. Des études récentes (Jonah Lehrer, Charlan Nemeth) prouvent que la critique favorise l'émergence de nouvelles idées encore plus pertinentes.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

La réunion de brainstorming favorise l'émergence d'idées originales et pertinentes.

Contexte

Elle mutualise les compétences et les idées pour surmonter les problèmes et relever les défis lorsque le jeu de contraintes est fort.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Le cadrage : la question défi.

    • Posez la question défi pour orienter la créativité du groupe. Elle inclut une contrainte à respecter.
    • Exemple : " Comment diviser par 2 le temps passé en réunion tout en étant encore plus productifs ? "
  • La production d'idée : la divergence.

    • Commencez par un échauffement créatif pour désinhiber les esprits.
    • Annoncez la règle CQFD :

      • Censure interdite ! (autocensure idem !).
      • Quantité exigée ! (c'est le but de cette phase. Le tri se fera dans un 2temps)
      • Farfelu bienvenu ! (une idée absurde peut engendrer une idée réaliste)
      • Démultiplication encouragée ! (plagiat, déformation, rebond).
    • Notez toutes les idées sans censure et affichez-les pour favoriser le rebond.
    • Recentrez sur la question défi (sans juger) lorsque le groupe s'en éloigne trop.
    • Encouragez la production d'idées, rebondissez vous-même si le groupe s'essouffle.
  • La sélection d'idées : la convergence.

    • Éliminez les idées hors sujet ou irréalistes.
    • Favorisez l'émergence de la critique constructive : " En quoi cette idée n'est pas applicable ? " Vous récolterez les contraintes à respecter pour que la solution soit viable.
    • Regroupez les idées de même nature.
    • Récrivez la synthèse des idées recevables.
    • Définissez des critères de sélection : facilité de mise en oeuvre, coût, impact client, efficacité, impact sur la motivation, etc.
    • Choisissez une méthode de sélection : vote par gommettes, matrice des critères avec ou sans pondération.
    • Hiérarchisez les idées.

Méthodologie et conseils

  • Le groupe idéal est de 4 à 10 personnes de profils variés, avec un noyau de personnes qui se connaissent et quelques nouveaux venus.
  • Installez-vous si possible dans un lieu inspirant.
  • Évitez la contrainte budgétaire dans la question défi. Elle reviendra dans les critères.
  • Exemple d'échauffement créatif : faites circuler un objet usuel (trombone, crayon...) et faites plusieurs tours de piste pour trouver " tous les usages farfelus " de l'objet.
  • Vous pouvez mettre des gages (chanter une chanson !) pour les remarques " créaticides " en phase divergente. Mais restez bienveillant pour conserver une ambiance joyeuse et créative !
  • Idéalement, organisez une 2séance de créativité quelques jours plus tard pour affûter les idées sélectionnées. La période d'incubation permettra à chacun de combiner les idées et les critiques émises pour produire des idées encore plus pertinentes. ¦

" La pensée créative n'est pas un don, c'est une compétence qui peut s'apprendre. " Edward de Bono

Avantages

  • Les résultats sont très souvent étonnants d'originalité et de réalisme.
  • La joie de la créativité collective favorise l'efficacité quotidienne.

Précautions à prendre

  • Valorisez aussi bien les idées farfelues que les idées plus classiques. Le but est d'encourager la créativité, pas de valoriser les meilleurs.

Pascale Bélorgey