Méthodologie

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

Chapitre II : Le pilotage des objectifs

  • Retrouvez 13 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 28 nov. 2017
©

La boîte à outils de L'Efficacité professionnelle

6 chapitres / 71 fiches

Répartir les objectifs à la semaine pour un pilotage plus concret

En résumé

La plupart du temps, nos objectifs sont fixés à l'année, au rythme des saisons budgétaires. Mais un an est une durée abstraite dans notre vie quotidienne. Manquant de repères concrets, nous risquons de reporter sans cesse la réalisation de nos objectifs au profit d'urgences qui semblent plus réelles.

Le pilotage des objectifs s'opère à la semaine, échelle de temps beaucoup plus tangible, car nous pouvons la visualiser tous les jours sur notre agenda. Il nous permet de calculer la durée hebdomadaire que nous devons réserver à nos différentes missions pour atteindre nos objectifs en fin d'année.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Le pilotage des objectifs permet d'avancer avec régularité et constance, sans nous éparpiller et en évitant le " rush " de fin d'année.

Contexte

Il s'applique à tous nos objectifs : ceux qui nous viennent de notre hiérarchie aussi bien que nos objectifs personnels.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Déclinez vos objectifs à la semaine.

    • Divisez vos objectifs quantitatifs par le nombre de semaines de travail. Vous obtenez un ordre de grandeur à atteindre par semaine que vous pouvez le cas échéant corriger de la saisonnalité de votre activité.
    • Convertissez vos objectifs (quantitatifs et qualitatifs) en plan d'actions, et estimez un budget temps par semaine pour chacune de vos missions essentielles (0,5 jour de marketing, 1 jour de commercial...).
    • Répartissez vos projets dans l'année en comptant minimum 0,5 jour de pilotage hebdomadaire par projet.
    • Réservez des budgets temps visibles dans votre agenda en mode " provisoire ", c'est-à-dire flexibles dans la semaine.
  • Créez votre tableau de bord de pilotage.

    • Créez un répertoire dédié au pilotage de vos objectifs sur votre bureau. Il contient votre feuille de route annuelle et les liens vers les tableaux de reporting qui peuvent provenir de sources diverses.
    • Pour certains objectifs, créez un tableau de bord pour suivre votre progression et repérer les dérives entre prévisionnel et réel.
  • Pilotez vos résultats et votre activité.

    • Notez un " rendez-vous " de pilotage avec vous-même toutes les semaines ou a minima tous les mois pour évaluer votre progression.
    • Suivez vos indicateurs, votre tableau de bord.
    • Vérifiez que vous passez suffisamment de temps chaque semaine sur vos missions de fond et vos projets plus difficilement quantifiables (exemple : le management).
    • Redressez la barre en cas de dérive : traduisez votre plan d'action correctif en rendez-vous et budgets temps notés dans l'agenda de la semaine ou du mois à venir.

Méthodologie et conseils

  • Si les budgets temps saturent votre agenda, interrogez-vous : avez-vous surévalué le temps nécessaire ? Quelle méthode de travail serait plus efficace ? Vos objectifs sont-ils trop ambitieux ? Attention, à ces budgets temps s'ajouteront la gestion du quotidien et les imprévus.
  • Analysez les dérives : sont-elles justifiées par un changement de contexte ? La surcharge de travail pénalise-t-elle la progression d'un objectif donné ? Alertez vos responsables lorsqu'il est encore temps de revoir les objectifs - et les budgets. ¦

" Rien ne sert de courir. Il faut partir à point. " Jean de La Fontaine

Avantages

  • Le pilotage à courte échéance motive ! Les objectifs sont plus concrets et le suivi de l'avancement est gratifiant.
  • Nous gardons à l'esprit nos priorités : nous résistons mieux aux urgences et saisissons mieux les opportunités.
  • Nous sommes beaucoup plus sereins lorsque nous savons où nous en sommes.

Précautions à prendre

  • Vos outils de pilotage ne doivent pas être trop complexes ou longs à mettre à jour. Sélectionnez les indicateurs à suivre de près.

Pascale Bélorgey