Mon compte Devenir membre Newsletters

Réseaux sociaux d’entreprises : le management, un frein à l’utilisation et à l’appropriation

Publié le par

Twitter ou Facebook ont fait rentrer les réseaux sociaux dans la vie quotidienne de millions d’utilisateurs à travers le monde. Pour les salariés, des réseaux similaires se mettent en place tels que Linkedin ou Viadeo (respectivement 5 et 8 millions d’utilisateurs en France) où les collaborateurs peuvent se construire un réseau professionnel. Le monde de l’entreprise ne pouvait être en reste face à la montée de ce phénomène.

La croissance des réseaux sociaux se réalise à la fois grâce aux évolutions technologiques mais surtout par son déploiement massif tant dans la sphère publique (1,2 milliard d’utilisateurs de Facebook en septembre 2013) qu’au sein de l’entreprise (75% des entreprises du CAC 40 ont déployé un RSE en 2013). D’un point de vue technologique, on est également passé de solutions qui ne proposaient qu’une communication descendante à des outils proposants un large panel de fonctionnalités allant de la gestion documentaire, la diffusion d’informations en passant par des fonctionnalités sociales très évoluées. Les RSE peuvent désormais être le point d’entrée du SI de l’entreprise auquel vont être greffés l’ensemble des outils de l’entreprise (RH, Métier).

Si les technologies offrent des possibilités croissantes pour les organisations, le résultat de ces déploiements reste cependant en deçà des espérances. Une récente étude menée par Spotpink* montre que seuls 19% des salariés ayant un RSE dans leur organisation l’utilisent quotidiennement. On peut expliquer ce faible chiffre par 4 facteurs:

  • Des doutes sur la confidentialité des données et informations échangées
  • La peur de voir l’entreprise contrôler son activité et ses contributions, et parfois sanctionner certaines pratiques
  • Des difficultés d’appropriation chez les salariés liées à un manque de formation aux outils ou à une interface peu ergonomique
  • Une méconnaissance des outils qui ne repose sur aucun besoin métier : c’est le cas chez Thales où son RSE attire 400 collaborateurs (sur 67 000 collaborateurs) en 2012

Malgré des bénéfices évidents pour les salariés dans l’accès à l’information, la grande majorité d’entre eux reste réfractaire à l’usage de ces outils. Deux principales causes à cela :

  • Un projet mal calibré ou lancé pour de mauvaises raisons : aujourd’hui de nombreux projets sont portés par la direction des organisations qui, bien qu’entourée généralement d’acteurs métier plus à même de voir les intérêts pour leur travail quotidien, détermine les usages des outils collaboratifs. Dans ce cas-là, ce ne sont malheureusement pas les pratiques et besoins qui déterminent les choix de fonctionnalités mais la vision du manager sur le degré de maturité de son organisation et l'estimation du niveau d'acceptation de ces nouveaux usages.
  • Une politique managériale inadéquate : le manager est une des fonctions qui évoluent le plus lors du déploiement de ces outils. La dérégulation des échanges, la non-maîtrise de la diffusion de l’information, la captation des informations et critiques au service de l’amélioration continue sont autant de points auxquels le manager n’est pas préparé et généralement pas accompagné.

Ainsi, le déploiement d’un outil collaboratif est un sujet complexe dû notamment aux évolutions culturelles et métier qu’imposent ces outils. Les transformations qui accompagnent le déploiement nécessitent d’accompagner massivement ces changements sur lesquels les entreprises manquent de maturité mais qui permettent de réels gains de productivité pour les organisations. Des pistes d’amélioration sont envisageables :

  • Accompagner les managers dans les transformations de leur fonction et la mise en place de best practices concernant la gestion de l’information
  • Accompagner les organisations dans le changement culturel qu’apporte la mise en place des RSE dans la dérégulation des échanges
  • Favoriser la mise en place de ces projets portés par des besoins métiers

Romain Braibant

*Etude Spotpink, Usage des RSE : http://www.spotpink.com/2013/07/31/resultats-enquete-fonction-rh-digitale-mythe-realite-infographie-synthese-telecharger/#axzz2aherH8Go

Références :

Utilisateurs Linkedin et Viadeo : http://www.latribune.fr/technos-medias/20131017trib000791123/le-francais-viadeo-peut-il-resister-a-l-americain-linkedin.html

Utilisateurs FB : http://www.slate.fr/life/78346/utilisateurs-facebook-photos-profil

RSE dans le CAC 40 : http://www.journaldunet.com/solutions/reseau-social-d-entreprise/reseau-social-d-entreprise-cac-40.shtml