Mon compte Devenir membre Newsletters

Note de frais : les Français sont-ils des fraudeurs ?

Publié le par

Fraude, perte de temps... La gestion des notes de frais peut poser certains problèmes. KDS, spécialisé sur ce secteur, livre un état des lieux.

Note de frais : les Français sont-ils des fraudeurs ?

85 % des personnes affirment ne jamais avoir triché concernant leur note de frais. C'est du moins ce qui ressort d'une enquête réalisée* par KDS, entreprise spécialisées dans les solutions de gestion des déplacements professionnels et des notes de frais en ligne. Moins de 2% affirment toutefois avoir triché pour des montants supérieurs à 50 euros. Et parmi les personnes ayant déjà triché, près de 60 % le justifient par un système mal paramétré.

Avez-vous déjà triché sur vos notes de frais. Et si oui pour quel montant ?

Plus de la moitié des salariés affirment ne pas se faire rembourser certains frais, soit parce que le montant est trop faible (32%), soit parce que le justificatif a été perdu (28%), soit tout simplement parce qu'ils ont oublié (18%).

Si la majorité des salariés ne trichent pas, ils savent pourtant, comment le faire et dans quel domaine :

Frais kilométriques : 26,1% des réponses

Restaurant, forfait repas (ex: inviter des amis) :17,8%

Production de faux justificatifs avec ou sans la complicité du commerçant : 15,6%

Taxi : 15,1%

Petits frais de déplacement : boisson, journal... : 10,1%

Pourboires : 8,5%

Taux de change : 3,7%

Temps passé

Pour autant, le vrai problème ne semble pas tant la triche que le temps passé par les collaborateurs à saisir leur demande de remboursement. Ainsi, près d'un salarié sur deux passe une demi-heure et plus à remplir une note de frais. Près d'un salarié sur quatre passe plus d'une heure à remplir une note de frais. Selon l'étude, le temps augmente de façon significative en fonction du montant, puisque remplir une note de frais de plus de 1000 euros nécessite plus d'une heure.

Le délai de remboursement est en moyenne de 17 jours mais il peut atteindre plus d'un mois pour près de 9% des personnes interrogées.

* Enquête réalisée fin 2013 auprès de 200 employés d'entreprises de toutes tailles