Mon compte Devenir membre Newsletters

Oui, le feedback négatif peut avoir un impact positif sur la motivation

Publié le par

De nombreux managers craignent d'émettre des avis négatifs sur le travail de leurs équipes. Pourtant, bien maniés, ceux-ci peuvent être de forts leviers de motivation et de productivité, nous explique l'American Association of Management.

Oui, le feedback négatif peut avoir un impact positif sur la motivation

De nombreux managers craignent de formuler des critiques à leurs équipes, et ainsi d'être mal vus et de déclencher un conflit. Pourtant, celui-ci peut être source de satisfaction, et même de motivation. L'université de Columbia a d'ailleurs montré dans une étude que les critiques stimulaient la créativité : la déception se transforme alors en détermination à donner tort à ceux qui nous ont critiqués. Une étude montre même que les employés estiment que des conseils sur les points d'amélioration et les erreurs qu'ils commettent sont plus efficaces que des louanges pour augmenter leur productivité. Cela est encore plus vrai pour les travailleurs expérimentés, qui ont moins besoin d'être rassurés sur leurs performances que les jeunes et cherchent à savoir ce qu'il y a à améliorer. Faire remarquer à ses équipes ce qui ne va pas peut donc les conduire à des changements positifs.

Les remarques doivent être orientées sur la façon d'améliorer ses résultats à l'avenir

Mais, souligne l'Amercian Management Association, toutes les critiques ne se valent pas, et si elles sont mal formulées, ces dernières peuvent se révéler terriblement contre-productives. "la leçon à retenir n'est pas que vous pouvez diffuser vos feedbacks négatifs et regarder vos salariés se développer et s'épanouir", explique l'Association américaine de management. Au contraire, il faut veiller en le faisant à ne pas provoquer du ressentiment et du désengagement. Pour l'association, le feedback négatif est donc utile quand il remplit certains critères : ce n'est pas le seul retour qu'ont les équipes, ce n'est pas un monologue, le manager explique pourquoi il fait ce feedback. Ses critiques doivent plutôt être orientées vers des résultats futurs : "à l'avenir, voici ce que je voudrais voir" : le but n'est pas de s'appesantir sur les erreurs du passé mais aider à faire progresser vers un résultat futur.

Pour que le retour soit efficace, il doit être assorti d'exemples spécifiques : cela ne sert à rien de laisser ses collaborateurs se demander ce que vous entendez précisément par "soyez plus professionnel" ou "travaillez plus en équipe". Et surtout, pour se permettre ce genre de critiques, il faut avoir construit une relation sincère et bienveillante avec ses équipes, et accepter qu'elles aussi vous fassent des retours.

A lire sur les sites de l'American Managament Association et de Talent Management & HR : The Value of Negative Feedback-When It's Done Well ; Surprising Research Says Negative Feedback Is Effective (and We Might Even Prefer It)

En complément

Six façons de rater ses feedbacks

Comment ne pas mener ses équipes à l'échec ?

Orchestrer le retour d'expérience