Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] Être multitâche : jusqu'à 40% de productivité en moins !

Publié le par

Qui n'a jamais été tenté d'envoyer un sms en conduisant, ou encore d'écrire un email tout en répondant à un appel ? Pourtant, Andrew Filev, CEO de Wrike, plateforme en ligne de gestion de projets et de travail collaboratif, le déconseille. Voici pourquoi.

[Tribune] Être multitâche : jusqu'à 40% de productivité en moins !

La tentation du multitâche est devenue omniprésente au bureau. Des emails et messages instantanés au chant des sirènes des médias sociaux, les tentations sont partout où votre esprit peut vagabonder. Le problème est que, lorsque nous forçons notre cerveau à changer de vitesse de façon répétée, nous travaillons plus pour un résultat de moins bonne qualité, et nous épuisons nos réserves psychiques.

Trois types de comportements multitâche

D'après une récente recherche sur le sujet menée par l'Association Américaine de Psychologie, il existe trois types de comportements multi tâche.

1 -Effectuer deux tâches en même temps. Ceci s'applique au fait de téléphoner en conduisant, ou de répondre à un email tout en assistant à une réunion.

2 -Passer d'une tâche à une autre sans avoir terminé la première. Nous nous sommes tous déjà trouvés dans cette situation où, en plein milieu d'un travail, une nouvelle tâche urgente mobilise notre attention et nous fait abandonner notre action en cours. Il s'agit d'un des types les plus frustrants de multitâche, et souvent le plus difficile à éviter.

3 -Effectuer deux tâches ou plus en succession rapide. Cela peut ne pas ressembler à du multi tâche, mais cela en fait tout de même partie, car pour travailler efficacement, notre cerveau a besoin de temps pour "changer de vitesse".

Andrew Filev habite à San Francisco, où il est CEO et fondateur de Wrike, plateforme en ligne de gestion de projets et de travail collaboratif. Il écrit et intervient dans des conférences au sujet des startups, de l'entrepreneuriat et de l'organisation au travail

Aucun de ces types de comportement multitâche n'est pire que les autres. Tous réduisent notre efficacité et entraînent à la longue une fatigue psychique, et donc méritent notre attention.

Le mythe du multi tâche efficace

On estime que seule 2% de la population est capable de réaliser efficacement plusieurs tâches en même temps. Le problème est que nous pensons tous plus ou moins faire partie de ces 2%, et utilisons cette compétence perçue pour nous adonner sans retenue au multitâche. En fait, une enquête menée aux États-Unis en 2001 montre que les personnes les plus accros au multitâche sont celles qui sont les moins efficaces dans cet exercice.


Mot clés : Tribune Action co

Andrew Filev, CEO de Wrike, plateforme en ligne de gestion de projets et de travail collaboratif