Mon compte Devenir membre Newsletters

La 3D au service de la vente

Publié le par

Technologie à l'avenir prometteur, la 3D s'invite chez les commerciaux, bouleversant l'acte de vente et l'expérience client. Découvrez ses usages au travers de plusieurs cas concrets.

La 3D au service de la vente

La 3D pour qui, pour quoi ?

Cinéma, téléviseur, et même imprimante : la 3D s'immisce de plus en plus dans notre quotidien. Mais elle a également franchi les frontières du BtoB. Que ce soit sous forme de casque, de lunettes, d'applications smartphones et tablettes ou encore dans les serious games, la visualisation 3D améliore le terrain de la vente. Apportant une note de modernité et un effet "wahou", la technologie 3D au service de la vente motive les commerciaux, alimente l'argumentaire de vente et enrichit l'expérience client.

Animer un réseau

La technologie 3D est aussi un moyen d'animer un réseau de revendeurs ou distributeurs. Pour preuve, Coca-Cola Entreprise, dont les commerciaux présentent à leurs clients commerçants les futurs PLV via un iPad, par une modélisation en 3D. Au départ lancée en phase
de test, les retours très positifs des clients et des vendeurs ont incité la direction à étendre cette technologie qui, in fine, permet de réduire le cycle de vente.

L'impression 3D en plein boom
Le marché de l'impression 3D pesait près de 3 milliards d'euros en 2014, et atteindrait les 8,5 milliards d'ici à 2020. Son usage est principalement le fait du grand public (22 % du marché de l'impression), mais l'industrie automobile s'y intéresse également de près (19 %), ainsi que les secteurs du biomédical, l'aéronautique, l'enseignement, la défense et l'architecture (source : Xerfi, 2014)

Véritable outil de vente

Aux États-Unis, l'agence immobilière Sotheby's Real Estate, spécialisée dans la vente de biens de luxe, s'est équipée de casques de réalité virtuelle comme outil de vente. Les vendeurs peuvent ainsi faire visiter à leurs clients, depuis l'agence, des dizaines de maisons sans se déplacer, grâce à la 3D. L'agent, lui aussi équipé, peut suivre la visite effectuée par le client, voir ses déplacements virtuels dans la maison et lui apporter des conseils en temps réel, comme lors d'une vraie visite. Les résultats probants ont convaincu Sotheby's de déployer le concept à travers toutes ses agences américaines.

# 300 k$ : c'est ce qu'a rapporté le marché de la réalité virtuelle en 2015
# 4 mds $ : l'estimation du marché en 2018
# 2,5 millions de dispositifs de réalité augmentée et virtuelle vendus en 2015
Source : CSS Insights, 2015

Une expérience client digitale

Depuis 2014, Tarkett a équipé sa force de vente de lunettes 3D, afin de permettre à leurs clients de visualiser les revêtements de sol que l'entreprise commercialise. Julien Hamon, responsable digital Emea pour Tarkett témoigne : "Les lunettes donnent vie à nos produits et permettent aux clients et utilisateurs de se projeter dans une pièce tout en bénéficiant de nos supports existants, tels que les nuanciers ou cartes échantillon pour apprécier la matière réelle. Ces deux volets combinés permettent de simplifier le choix et d'accélérer le processus de décision de nos clients tout en offrant une expérience digitale inédite."

Customiser et personnaliser

La marque automobile Audi a instauré dans sa concession londonienne des casques virtuels à ­disposition des clients. Ces derniers peuvent ainsi tester, sur un modèle de véhicule choisi, les différentes options, intérieures ou extérieures : coloris, matières... Les clients se font dès lors une idée ultra-précise de leur futur véhicule, et même de sa conduite et des bruits du moteur grâce à un simulateur 3D ! À l'heure où la personnalisation des véhicules est devenue ­indispensable, le casque virtuel devient un atout vente incontestable.