Mon compte Devenir membre Newsletters

Digitalisation: l'inquiétant retard des PME françaises

Publié le par

Les deux tiers des PME françaises possèdent un site internet et seulement une PME sur huit vend en ligne. A titre de comparaison, la proportion des PME réalisant des ventes en ligne en Allemagne est deux fois plus importante, selon un rapport Deloitte publié le 1er février 2017.

Digitalisation: l'inquiétant retard des PME françaises

Les PME françaises accusent un retard par rapport au reste de l'Europe en termes de transformation digitale, selon le rapport Deloitte "Économie numérique : Le digital, une opportunité pour les PME françaises" réalisé pour Facebook et publié mercredi 1er février 2017 à l'occasion du salon des entrepreneurs.

"Ce retard est particulièrement visible à la lecture de certains critères de mesure de l'adoption de solutions digitales par les PME, tels que la présence sur Internet et sur les réseaux sociaux, la réalisation de ventes en ligne ou l'utilisation d'outils digitaux visant à améliorer la productivité", commente le rapport.

En 2015, seulement deux PME françaises sur trois bénéficiaient d'un site internet, contre trois sur quatre en moyenne dans l'UE et plus de neuf sur dix en Finlande.

Les PME moins digitalisées que leurs clients

Un nombre plus petit encore de PME font usage de solutions de vente en ligne. En 2015, environ une PME sur huit recevait des commandes en ligne pour un chiffre d'affaires global de près de 60 milliards d'euros, soit près de 3% du chiffre d'affaires total des PME françaises. À titre de comparaison, la proportion des PME réalisant des ventes en ligne en Allemagne à la même période était deux fois plus importante.

Un constat alarmant lorsqu'on sait que les consommateurs français devancent leurs pairs européens en ce qui concerne la réalisation d'achats en ligne. 65% des Français réalisent de tels achats contre 53% des citoyens de l'UE et une moyenne de 60% des citoyens des cinq économies principales de l'UE.

Le rapport souligne toutefois que certains secteurs sont plus avancés. Une PME sur six appartenant à l'industrie du tourisme réalise des ventes en ligne, s'adaptant ainsi efficacement aux demandes en constante évolution des consommateurs par le développement de leur présence en ligne et de l'utilisation de plateformes digitales.

Un retard qui semble urgent de rattraper car selon Facebook, le e-commerce a contribué des dernières années à 40 % de la croissance totale des ventes en France. Les transactions en ligne ont quant à elles augmenté près de 20 fois plus rapidement que les ventes globalement.