Mon compte Devenir membre Newsletters

Retour d'expérience: former ses commerciaux à l'éco-conduite

Publié le par

Afin de maîtriser les budgets liés au carburant, les commerciaux de Genicado ont suivi un stage de formation à l'éco-conduite. Les bénéfices ont largement dépassé ce simple cadre et s'inscrivent dans une démarche beaucoup plus globale ! Explications.

Retour d'expérience: former ses commerciaux à l'éco-conduite

Avec son équipe de dix commerciaux sillonnant tout l'Ouest de la France, Genicado Ouest totalise près de 600 000 kilomètres par an. L'entreprise, qui s'est inscrite depuis 2008 dans une démarche RSE en s'engageant à respecter les dix principes du Pacte mondial de l'Onu (UN Global Compact), a souhaité " former les équipes commerciales à l'éco-conduite. Cela constituait l'un des pans d'une stratégie globale, que nous n'avions pas encore abordé ", indique Nicolas Moreau. Recyclage, gestion des déchets, recours à des produits d'entretien moins polluants, de nombreuses initiatives avaient déjà été déployées.

Une démarche rationnelle

" Nous ne sommes pas très adeptes des postures, confie le directeur du développement. Nous aimons être pragmatiques. Nous tirons profit de toutes les démarches que nous avons entreprises jusqu'alors, et l'éco-conduite n'échappe pas à la règle. " En effet, lorsqu'il a envisagé la question, Nicolas Moreau a d'abord pensé aux opportunités ! " De plus en plus d'appels d'offres font apparaître la démarche environnementale et l'éco-conduite comme un critère de choix. Par ailleurs, dans le cadre du projet UN Global Compact, nous sommes audités chaque année, et nous devions avancer sur le dossier... Enfin, le poste de carburant devait être optimisé. " Même pour le choix de l'établissement de formation, Nicolas Moreau a su saisir l'opportunité: " L'Automobile Club de l'Ouest est l'un de nos clients, nous entretenions déjà des relations privilégiées. Il nous semblait normal de faire travailler un de nos clients, d'autant que le programme, l'organisation et le budget répondaient à nos attentes. "

Des réticences initiales

Pour autant, ce n'est pas si simple de convaincre les équipes de sacrifier une journée de leur activité pour suivre un stage de formation à l'éco-conduite. " Nos commerciaux n'étaient a priori pas très enthousiastes, confie Nicolas Moreau. Mais la façon dont les premières heures du stage se sont déroulées a permis de vaincre les réticences. " Au-delà de l'aspect théorique, la mise en pratique de l'éco-conduite, le recours à un outil d'analyse de données permettant de créer un challenge entre les participants, a fini par convaincre les commerciaux. Plusieurs mois après le stage, que reste-t-il des enseignements ? Pour Nicolas Moreau, les bénéfices ne se sont pas situés où il l'imaginait. " Nous avons ressenti un impact sur les frais associés au carburant, c'est vrai. Mais les bénéfices les plus sensibles sont davantage liés à l'efficacité et au temps. " En anticipant davantage, en utilisant plus efficacement les rapports de la boîte de vitesses, en exploitant un relevé des consommations et des temps de parcours, il apparaît que l'éco-conduite, permet aussi d'arriver plus vite à destination. " Le stage a eu un impact en profondeur sur nos habitudes de circulation, la sinistralité a baissé légèrement, et toute l'équipe applique au quotidien ces nouvelles règles de conduite ", conclut Nicolas Moreau.

Les +

Pédagogie

Au-delà des conseils sur l'éco-conduite, le stage permet de rafraîchir les connaissances des participants en termes de code de la route et de comportement routier.

Convivialité

La formation est l'occasion de miser sur une activité de team building, avec par exemple l'organisation d'un concours entre participant pour définir le meilleur éco-conducteur...

Les -

Chronophage

La nécessité de bloquer une journée entière pour l'ensemble de l'équipe commerciale n'a pas été simple à faire admettre aux participants.

En complément:

Flotte auto : comment diminuer les coûts liés aux infractions

Eiverpro : l'application qui récompense les bons conducteurs

Flotte auto : quels rôles pour le directeur commercial ?

Les commerciaux de La Carterie roulent écolo