Mon compte Devenir membre Newsletters

Téléphonie : le smartphone prend le volant !

Publié le par

Totalement interdit, l'usage de son téléphone au volant est pourtant devenu une pratique acceptée... à condition que celui-ci soit connecté avec le système multimédia de son véhicule. Une pratique qui devrait largement se généraliser.

Téléphonie : le smartphone prend le volant !

Amende de 135 euros et retrait de trois points sur son permis de conduire... Malgré cette menace et les campagnes de sensibilisation des pouvoirs publics, l'usage du téléphone au volant demeure une pratique proche de l'addiction. L'an passé, la Prévention Routière a relevé auprès de 20 575 automobilistes observés sur plusieurs sites en ville que 7 % d'entre eux étaient au téléphone alors qu'ils conduisaient. Parmi eux, 37 % étaient téléphone en main, 30 % tapaient un texte et 10 % utilisaient un kit oreillette.

l'utilisation du téléphone est la distraction la plus commune au volant

Sur autoroute, même constat : l'utilisation du téléphone est la distraction la plus commune au volant. D'après l'Afsa (Association française des sociétés d'autoroute), plus de 56 % des conducteurs admettent l'utiliser alors qu'ils conduisent, pour téléphoner, lire ou envoyer des mails ou des SMS. Pourtant, depuis le 1er juillet 2015, le plan d'action pour la sécurité routière impose une interdiction formelle à tous les conducteurs d'avoir le téléphone en main en conduisant et de "porter à l'oreille tout dispositif susceptible d'émettre du son (conversations téléphoniques, musique, radio)".

Reste que les mesures dissuasives prises à l'encontre de l'usage d'un téléphone au volant n'ont pas donné leur plein effet et il devrait s'écouler quelques années avant que l'ensemble du parc automobile en France soit équipé des nouvelles technologies embarquées permettant de téléphoner au volant dans le respect de la réglementation routière.

À l'inverse, dans les flottes, le renouvellement rapide du parc, la politique sécurité ainsi que les recommandations du CHSCT des entreprises imposent que les modèles proposés aux collaborateurs de l'entreprise soient dotés d'équipements favorisant la sécurité au volant. Dès lors, la majorité des voitures utilisées par les collaborateurs des entreprises sont forcément équipées d'un système de connectivité leur permettant de communiquer au volant.

Le smartphone aux commandes !

Paradoxalement, le point commun à toutes ces nouvelles fonctionnalités permettant de communiquer au volant passe par le smartphone dont l'usage est interdit au volant. À titre d'exemple, la nouvelle version du Captur, le petit SUV de Renault, propose un choix de trois systèmes multimédias à son bord. Ainsi, le système R&Go transforme le smartphone du conducteur en tablette connectée. L'utilisateur accède à des fonctions comme la navigation, le téléphone ou le multimédia. En milieu de gamme, le système multimédia Media Nav Evolution propose la navigation avec info trafic, le Bluetooth pour téléphoner et le streaming via le smartphone. Enfin, la technologie R-Link présente sur le Renault Captur est compatible avec Android Auto. Cette compatibilité permet d'utiliser facilement au travers de l'écran 7 pouces présent au tableau de bord des applications directement issues du smartphone du conducteur et compatibles avec la situation de conduite. Il en va ainsi de la téléphonie, de la navigation, de la musique et des messages.

Une plateforme multimédia

Sur les modèles plus haut de gamme de la marque tels que les Renault Scenic ou Espace, le système multimédia R-Link intègre à la fois les protocoles Apple CarPlay et Android Auto pour dupliquer les menus du smartphone sur l'écran du tableau de bord. Naturellement, une fois connecté avec le véhicule, ces interfaces permettent d'accéder à Google Maps ou Apple Plans pour la navigation, Spotify ou Google Play pour la musique, tout en commandant la lecture ou la dictée de SMS ou de mails grâce à Siri ou à l'assistant vocal de Google. Désormais, l'ensemble des constructeurs adoptent ces mêmes protocoles.

Ford a développé un système multimédia Sync 3 qui permet aux conducteurs, là également, de contrôler depuis leurs smartphones la radio, la navigation et la climatisation en utilisant des commandes vocales simples. Surtout, ce système ne se contente pas de téléphoner ou de répondre à des messages, il répond aussi aux demandes exprimées par le conducteur ; que celui-ci souhaite un café, se rendre dans un restaurant ou faire le plein d'essence, il suffit de l'exprimer vocalement pour que Sync 3 exauce ce souhait et localise le café, le restaurant ou la station-service le plus proche.

Dans un an, l'introduction de l'appel d'urgence à bord de toutes les voitures va rendre connecté chaque véhicule neuf mis sur la route. Et les constructeurs automobiles anticipent le mouvement. La nouvelle Opel Insignia Grand Sport dispose ainsi du système OnStar offrant une borne wi-fi haut débit à son bord, laquelle permet de relier jusqu'à 7 appareils mobiles. OnStar fait également office d'assistant personnel puisqu'il donne au conducteur du véhicule la possibilité de réserver une chambre d'hôtel ou encore de trouver une place de parking.

Un assistant personnel à bord

Chez BMW, l'une des innovations introduites sur la nouvelle Série 5 porte sur le système BMW Connected qui identifie par exemple les informations telles que les adresses notées dans l'agenda électronique du conducteur pour les transmettre directement à la voiture. L'utilisateur est alors informé par un message sur son smartphone et, à partir d'informations sur le trafic en temps réel, de son heure de départ optimale. Chez BMW, l'introduction de Skype à bord va permettre au conducteur de participer à des réunions tout en circulant.

BMW est aussi le premier constructeur automobile à proposer, avec Microsoft Office 365, d'échanger des e-mails professionnels, des entrées de calendrier et des données de contact, grâce à la fonction Microsoft Exchange intégrée. L'accès rapide aux e-mails entrants ou au prochain rendez-vous est assuré par le live-pad ConnectedDrive configurable. On aura compris qu'à l'avenir, le smartphone des automobilistes va faire le lien entre leur domicile ou leur bureau et leur voiture, et que s'ouvre ainsi un champ de communication bien plus large que le simple recours au téléphone.

En complément:

Les flottes auto sous haute surveillance !

La voiture de fonction séduit-elle encore ?

Le marché des flottes auto suspendu aux choix fiscaux de l'État

Autopartage : la voiture juste quand on en a besoin !