Recherche
Se connecter

Arca Patrimoine organise un challenge permanent pour ses commerciaux

Publié par le | Mis à jour le
Soirée parisienne en petit comité réservée aux meilleurs commerciaux d'Arca Patrimoine
Soirée parisienne en petit comité réservée aux meilleurs commerciaux d'Arca Patrimoine

Le courtier en assurance-vie Arca Patrimoine lance un challenge commercial fondé sur une carte VIP à plusieurs niveaux. Mois après mois, ses vendeurs accumulent des points qui leur permettent d'accéder à des récompenses de plus en plus qualitatives.

  • Imprimer

Dans un challenge commercial à durée limitée, les commerciaux ont parfois tendance à soutenir leurs efforts de vente uniquement pendant la durée de l’opération, au détriment de la performance globale de l’entreprise. Impensable, selon Arca Patrimoine. Pour limiter ce risque, ce courtier en assurance-vie (groupe Premium) a lancé il y a deux mois le Challenge Premium VIP, destiné à tenir ses 160 commerciaux en haleine tout au long de l’année. « Ce nouvel outil permet de les “incentiver” en permanence au bénéfice de l’entreprise », souligne Cyrille Minso, secrétaire général d’Arca Patrimoine. Un complément devenu nécessaire aux opérations d’incentive ponctuelles toujours menées en parallèle. Chaque année, Arca Patrimoine envoie son meilleur commercial à l’Île Maurice et organise périodiquement des challenges avec séjours à la clé (New York, Dubaï).

Le principe du Challenge Premium VIP ? Chaque mois, les commerciaux, répartis dans douze agences en France, cumulent des points qui récompensent le volume d’activité qu’ils ont généré en trente jours selon des objectifs mensuels. Les meilleurs d’entre eux se voient remettre une carte baptisée Carte VIP, griffée Arca Patrimoine, qui leur ouvre droit à un certain nombre d’avantages : invitations à des soirées d’entreprise, à des cours d’œnologie, à Roland Garros… ou même à des rendez-vous de prospection. Une idée qui provient des commerciaux eux-mêmes. En effet, la conquête de clients ne fait pas partie de leurs missions premières, et ils sont plutôt des gestionnaires de portefeuille. Ils ont souhaité ainsi se faciliter le travail tout en augmentant le volume de leads fournis par leur service marketing. Ces rendez-vous, dont ils sont friands, sont ainsi fixés par un prestataire extérieur. Ils vont systématiquement de pair avec d'autres cadeaux plus ludiques.

Ce challenge à carte comporte plusieurs niveaux : Silver, Gold, Platinum. Ce sont eux qui déterminent la nature des récompenses accessibles, puisque les points se cumulent mois après mois et permettent d’accéder à des avantages de plus en plus qualitatifs.

La première soirée liée au challenge a eu lieu à Paris au mois de juin avec quinze commerciaux. Ceux-ci ont passé une soirée détente au cours de laquelle leur carte VIP leur a été remise. D’autres soirées doivent suivre chaque mois.

Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Les 5 tendances clés de l’incentive agile
Pilotage commercial
COUP DE POING
Les 5 tendances clés de l’incentive agile

Les 5 tendances clés de l’incentive agile

Par COUP DE POING via Marketme

Transparence de l’information, réactivité et fiabilité sont les nouveaux enjeux des opérations de motivation, de fidélisation et de stimulation [...]

CRM : une efficacité qui laisse encore à désirer
Pilotage commercial
CRM : une efficacité qui laisse encore à désirer

CRM : une efficacité qui laisse encore à désirer

Par Aude David

Où en est l'adoption du CRM ? Une récente étude de Nomination révèle que si l'outil s'est normalisé en entreprise - les trois quarts en sont [...]

Innover en motivation commerciale
Pilotage commercial
COUP DE POING
Innover en motivation commerciale

Innover en motivation commerciale

Par COUP DE POING via Marketme

La motivation commerciale existe depuis la « nuit des temps ». Pratique bien ancrée dans les habitudes, on a tendance à la laisser ronronner, [...]