Commerciaux, soyez passionnés!

Publié par le | Mis à jour le
Commerciaux, soyez passionnés!

Un chercheur canadien met en garde les commerciaux contre le manque de dynamisme des commerciaux, qui peut influer de façon significative sur l'acheteur.

  • Imprimer

Pour bien vendre, il faut maintenir sa niaque constante. C'est le conseil donné par Tibor Shanto, spécialiste canadien des sujets de vente BtoB et auteur du blog sellbetter.ca. Selon l'expert, les acheteurs sont rarement passionnés par votre offre commerciale. Au mieux sont-ils curieux. D'où la nécessité pour le commercial de rester sur ses gardes et de conserver coute que coute sa créativité, son punch et son enthousiasme.

Et d'expliquer que, pour le commercial, si l'excitation est au rendez-vous en début de cycle de vente, au gré des négociations, il a tendance à perdre de son peps. Or, ce changement d'attitude provoque un signe d'alerte chez le client qui peut en conséquence, sinon annuler l'achat, du moins étendre le cycle de vente. Soyez donc vigilant et n'omettez pas d'incentiver vos commerciaux sur chaque étape de la vente !

Laure Trehorel

Laure Trehorel

Journaliste, stratégie et vente

Chef de rubrique pour le magazine Action Commerciale et pour le site actionco.fr, je suis en charge des sujets relatifs aux stratégies commerciales des [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Et si on revoyait enfin nos process de prospection ?
Process de vente
Et si on revoyait enfin nos process de prospection ?

Et si on revoyait enfin nos process de prospection ?

Par Emmanuel Faure - Faure-U

Téléphone, e-mailing, social selling,... chaque commercial y va de sa préférence pour prospecter. Et si enfin on arrêtait de prospecter sur [...]

Traiter l'objection d'un client qui multiplie... les objections
Process de vente
Traiter l'objection d'un client qui multiplie... les objections

Traiter l'objection d'un client qui multiplie... les objections

Par Pascal Py (ForVentOr)

Comment se comporter face à un client qui multiplie les objections ? Dans son livre, Faire signer ses clients, Pascal Py revient sur le traitement [...]