Recherche
Se connecter

Missioneo dresse un bilan positif de sa première année d'existence

Publié par le

Il y a un an, le site www.missioneo.fr voyait le jour. Le principe ? Mettre en lien entre des consultants de tous secteurs et des entreprises.

  • Imprimer
Missioneo.fr tire un bilan satisfaisant de sa première année d'existence. Le site de mise en relation de consultants de tous secteurs avec leurs futurs clients entreprises dresse l'état de lieux. Parmi les missions effectuées, 60% l'ont été par des cadres en recherche d'emploi qui se sont lancés dans le conseil indépendant et 40 % par des consultants sont portés ou indépendants. Au total, missioneo.fr compte 10 000 consultants inscrits, 450 entreprises ayant pris contact avec les services Missioneo, 80 à 100 demandes d'entreprises par mois, 400 à 500 connexions par jour. Les missions sont réalisés aussi bien en France qu'à l'international pour des durées de 3 mois à 2 ans, leur durée moyenne est de six mois à temps plein.

La rédaction vous recommande

Témoignage : Direct Energie
Témoignage : Direct Energie

Témoignage : Direct Energie

Par Bazaarvoice

Avec plus d16 million de clients Direct Energie est un acteur completde lenergie qui intervient dans la production et la fourniture delectricitela [...]

Sur le même sujet

Traiter l'objection d'un client qui multiplie... les objections
Process de vente
Traiter l'objection d'un client qui multiplie... les objections

Traiter l'objection d'un client qui multiplie... les objections

Par Pascal Py (ForVentOr)

Comment se comporter face à un client qui multiplie les objections ? Dans son livre, Faire signer ses clients, Pascal Py revient sur le traitement [...]

Traiter l'objection d'un client qui souhaite consulter le marché
Process de vente
Traiter l'objection d'un client qui souhaite consulter le marché

Traiter l'objection d'un client qui souhaite consulter le marché

Par Pascal Py (ForVentOr)

Que dire à un client qui veut comparer votre offre avec celle de la concurrence ? Dans son livre, Faire signer ses clients, Pascal Py revient [...]