Recherche
Se connecter

Trois préjugés qui touchent la fonction commerciale

Publié par le | Mis à jour le
Trois préjugés qui touchent la fonction commerciale

La fonction commerciale souffre d'idées reçues France. Le commercial ne serait ainsi qu'un être immoral, égoïste et avide d'argent. Pour réhabiliter ce métier mal-aimé, les Dirigeants commerciaux de France publient un Manifeste pour le développement de la culture commerciale, dont voici un extrait.

  • Imprimer

1. Une fonction jugée peu éthique

Quels mots associe-t-on à la fonction commerciale ? Beaucoup comparent le commercial à "l'arnaqueur", à celui qui serait prêt à tout pour vendre un produit ou un service dans l'intérêt unique de toucher ses primes en fin de mois. Ce commercial est parfois décrit comme un "marchand de tapis" - expression péjorative qui montre à quel point les préjugés sont ancrés dans les mentalités - qui chercherait à soutirer un maximum d'argent, minime soit le montant. Ce vendeur "véreux" qui ne s'intéresserait qu'égoïstement aux besoins du client qu'il est censé servir. Ce commercial qui dans toutes les situations manipulerait pour atteindre un but unique, le sien, celui de faire payer pour des services inutiles. Cet individu userait de tous les moyens, qu'ils soient moraux ou non, pour atteindre cet objectif de vente et d'enrichissement personnel. Le client ne l'importe que peu, quitte à agir à son détriment. Il développerait des techniques, des ruses, des mensonges, un langage et une posture qui ne laisseraient pas le choix.

En bon "baratineur", il chercherait à rassurer et à convaincre que ses services sont sans égal. Ce commercial vivrait dans un monde sans éthique où tout est permis et rien ne pourrait l'arrêter. Tel un "requin", il chercherait toujours à se mettre quelque chose sous la dent, l'argent en première ligne. Le commercial pâtit de ces préjugés. Il ne serait que l'image d'un être immoral, égoïste et avide d'argent. Cette description correspond à un ensemble de clichés, trop véhiculés dans notre société. Est-ce l'avidité et l'égoïsme qui motivent le commercial ? Loin de ces idées reçues, la fonction commerciale partage un ensemble de valeurs humaines que nous tâcherons de définir dans la suite de ce Manifeste.

Retrouvez l'ensemble du manifeste sur MADCC.fr


les DCF (Extrait du Manifeste pour le développement de la culture commerciale)

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Rendez-vous client : Apprendre à parler au bon moment
Process de vente
Rendez-vous client : Apprendre à parler au bon moment

Rendez-vous client : Apprendre à parler au bon moment

Par Aude David

Ne parler que lorsque c'est absolument nécessaire et quand le client est prêt à vous entendre : voilà l'une des clés de la réussite commerciale, [...]

Comment les meilleurs commerciaux parlent-ils avec leurs clients ?
Process de vente
Comment les meilleurs commerciaux parlent-ils avec leurs clients ?

Comment les meilleurs commerciaux parlent-ils avec leurs clients ?

Par Aude David

Que font les meilleurs commerciaux pour dépasser les résultats de leurs homologues ? Les créateurs d'un outil d'analyse de conversations commerciales [...]

CES 2018 : 3 entrepreneurs racontent leur salon
Process de vente
CES 2018 : 3 entrepreneurs racontent leur salon
Icare Technologies

CES 2018 : 3 entrepreneurs racontent leur salon

Par Amélie Moynot

Temple de l'innovation tech à l'international, le CES s'est tenu du 9 au 12 janvier 2018 à Las Vegas. Parmi plus de 320 start-up et scale-up [...]

Un MOOC pour le commercial BtoB à l’ère 2.0 !
Process de vente
CCLD RECRUTEMENT
Un MOOC pour le commercial BtoB à l’ère 2.0 !

Un MOOC pour le commercial BtoB à l’ère 2.0 !

Par CCLD RECRUTEMENT via Marketme

Notre époque est fortement impactée par de profondes mutations économiques, sociétales et technologiques qui transforment la fonction commerciale. [...]