Canon fait encore évoluer le programme de certification de ses revendeurs

Publié par le

Canon France fait évoluer deux de ses sept certifications de son Canon Partner Channel, "Solutions Partner" et "Advanced Solutions Partner" en renforçant les critères d'éligibilité.

  • Imprimer

Lancé en 2006 par la direction Canon Partner Channel, le programme d'accréditation des distributeurs de Canon France "Canon Partner Programme" évolue. Pour aller encore plus loin dans la qualification de son réseau de partenaires, Canon France fait évoluer deux de ses sept certifications, "Solutions Partner" et "Advanced Solutions Partner" en renforçant les critères d'éligibilité et en restreignant le nombre d'accrédités.

Canon France a entamé fin 2008 la phase d'audit qui définit les niveaux d'accréditation pour l'année 2009. Cette phase a pour objectif d'assigner à ses partenaires distributeurs le niveau de spécialisation et de compétence adaptées. L'audit porte sur différents critères d'évaluation des performances du distributeur. Courant avril , 46 "Solutions Partner" et 15 "Advanced Solutions Partner", soit 61 partenaires "solutions", ont reçu leur accréditation pour l'année en cours.

« Pour les accréditations 2009, nous avons souhaité limiter l'accès à nos certifications afin de valoriser les partenaires qui respectent rigoureusement les critères d'éligibilité et leur investissement. En consolidant les fondements de notre programme, nous garantissons au client final un réseau qualifié », explique Catherine Bufflier, directeur commercial - Canon Partner Channel.

Canon propose aux commerciaux de ses revendeurs de nouvelles sessions autour des enjeux clients afin de s’adapter aux attentes du marché : sécurité, productivité, gestion documentaire, respect de l’environnement et maîtrise des coûts.

Une des nouvelles conditions des acrréditations : accroître le niveau de chiffre d'affaires annuel en termes de solutions en fonction de l'accréditation : 20 000 € pour les "Solutions Partner" ; 50 000 € pour les "Advanced Solutions Partner".

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement
Ressources humaines
[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement

[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement

Par Loïc Lemoine, directeur de TalanConsulting

Les business models des grands groupes évoluent modifiant profondément le rapport au travail (lieu, statut, hiérarchie). Pour conjuguer positivement [...]

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !
Ressources humaines
[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

Par Laure Trehorel

Diriger des équipes commerciales de nationalités différentes demande un grand respect de l'autre et de sa culture. Cet exercice, Patricia Molenaar [...]

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Ressources humaines
[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Bank-Bank - Fotolia

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?

Par Nicolas Léger

Entre liberté d'expression et lien de subordination, tout est affaire de mesure et de circonstances. La critique émise par le salarié peut, [...]

Télétravail : ce qui change pour les entreprises
Ressources humaines
Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Par Mallory Lalanne

La loi de ratification du 29 mars 2018 et l'ordonnance du 22 septembre 2017 donnent aux employeurs de réels garde-fous pour que le télétravail [...]