Recherche
Se connecter

ESP mise sur des étudiants pour mieux connaître ses clients finaux

Publié par le | Mis à jour le

Importateur de capsules de café spécialisé dans la vente indirecte, ESP prévoit de prendre en stage des étudiants d'une école de commerce parisienne. Objectifs : détecter parmi eux les meilleurs potentiels mais aussi approcher, par ce biais, ses consommateurs finaux.

  • Imprimer

Une expérience de proximité avec ses consommateurs pour le moins originale. C'est ce que s'apprête à tenter ESP, importateur de capsules de café et de machines Lavazza, avec plusieurs dizaines d'étudiants de troisième et quatrième année de l'ESGCI, une école de commerce parisienne. L'importateur vient en effet de nouer un partenariat avec l'établissement pour l'année à venir afin de proposer des stages aux étudiants. « De par ce rapprochement avec l'ESGCI, nous souhaitons détecter des talents mais aussi faire découvrir l'univers du café à des jeunes pour leur donner envie de travailler avec nous », explique Silvia Carlejo, responsable de la commercialisation directe, en charge des jeunes stagiaires.

Les étudiants sélectionnés se formeront ainsi sur le terrain à la vente directe auprès des entreprises, alors que ESP s'appuie jusqu'à présent sur un réseau de revendeurs pour commercialiser son offre. Une révolution ? Pas tout à fait. « Nous ne souhaitons pas ouvrir un nouveau canal de vente ni confier à des étudiants la réalisation d'un chiffre d'affaires inédit, affirme Silvia Carlejo. Mais plutôt nous donner les moyens de mieux connaître nos clients tout en offrant aux jeunes la possibilité de se former ». En effet, les étudiants seront amenés à se rendre directement dans les entreprises, qui sont les consommatrices finales des capsules de café. Et cela pour deux à trois jours par semaine pendant trois à six mois, en alternance avec des cours. L'expérience vise également à nourrir une réflexion sur le prix des capsules de café.

Les revendeurs n'ont donc en théorie pas à craindre la concurrence de ces aspirants commerciaux. Quant aux étudiants qui seraient recrutés dans l'entreprise à l'issue du stage, ils se verront confier d'autres missions. Quelques-uns d'entre eux ont d'ores et déjà commencé à se former. Une soixantaine au total pourrait être concernée.

Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Recrutement: attention aux CV mensongers!
Ressources humaines
Recrutement: attention aux CV mensongers!

Recrutement: attention aux CV mensongers!

Par La rédaction

Deux employeurs sur trois ne contrôlent pas les références des candidats avant de les embaucher. EveryCheck, start-up spécialisée dans la détection [...]

Au bout de combien de temps un recrutement est jugé raté ?
Ressources humaines
Au bout de combien de temps un recrutement est jugé raté ?

Au bout de combien de temps un recrutement est jugé raté ?

Par Laurent Bailliard

Recruter un collaborateur reste un moment délicat. Pour autant attention à ne baisser sa vigilance une fois le candidat en place. Selon Robert [...]

Commerce de gros et international : les meilleurs étudiants en BTS
Ressources humaines
Commerce de gros et international : les meilleurs étudiants en BTS

Commerce de gros et international : les meilleurs étudiants en BTS

Par La rédaction

La 11ème édition de la finale nationale des Trophées de l'Excellence Commerciale, organisée par la CGI et Intergros a récompensé plusieurs étudiants [...]