L'éditeur de CRM Eudonet recrute plusieurs commerciaux

Publié par le | Mis à jour le
L'éditeur de CRM Eudonet recrute plusieurs commerciaux
© James Thew - Fotolia

L'éditeur français de solutions CRM recrute 31 profils, techniques et commerciaux, en France et à Montréal, afin d'accompagner son développement.

  • Imprimer

En 2017, l'éditeur de CRM Eudonet a réalisé un chiffre d'affaires de 13 millions d'euros, soit une croissance de 20% par rapport à 2016. Pour accompagner cette forte croissance, l'entreprise recrute 31 profils, dont cinq commerciaux : deux postes d'ingénieurs commerciaux, terrain, deux commerciaux sédentaires et un assistant commercial. Les postes couvrent toute la France et sont basés à Paris. Ils rejoindront ainsi les 130 salariés que compte actuellement l'entreprise.

L'éditeur recherche des candidats ayant de l'expérience commerciale et, dans l'idéal, connaissant ses marchés de niche. Les ingénieurs commerciaux doivent avoir un profil de conquête, tandis que les commerciaux sédentaires seront là pour accompagner les clients existants et leur proposer des services supplémentaires.

"Nous recherchons moins un diplôme que la capacité à embrasser le métier du client, dans une logique technico-commerciale, explique la directrice des ressource humaine Hortense Desvilles. La dimension technique est importante, les commerciaux doivent aimer manipuler les bases de données et bien connaître les CRM". Selon la directrice des ressources humaines : "Chez Eudonet, en tant qu'éditeur-intégrateur nous avons de solides atouts pour permettre à des talents de s'épanouir : une culture très conviviale, des projets diversifiés sur des marchés pointus, une proximité avec des clients qui donnent du sens à l'activité et enfin les possibilités d'évolution liées à notre développement".

L'entreprise, active depuis 2018 et rachetée l'an dernier par Antoine Heny et Fabrice Vernière, compte aujourd'hui plus de mille clients, dont 130 acquis en 2017. Les nouveaux commerciaux devront accompagner le développement de l'entreprise, qui a un double objectif : développer les marchés sur lesquels elle a déjà le leadership (enseignement supérieur, fondations, associations professionnelles, secteur public, CCI), et développer de nouveaux marchés, tels que la franchise et l'immobilier.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet