Recherche
Se connecter

Henri Maire double sa force de vente

Publié par le - mis à jour à

La Maison Henri Maire, producteur de vins du Jura, ambitionne de recruter 200 commerciaux d'ici la fin 2012, soit de doubler sa force de vente.

  • Imprimer

«Je suis le président le plus malheureux de France, puisque chaque jour, je me plains de ne pas avoir assez embauché…», avoue Patrick Coupier, président de la Maison Henri Maire, producteur de vins du Jura. C'est pourquoi d'ici la fin de l'année 2012, ce dernier prévoit d’embaucher 200 commerciaux, soit de doubler sa force de vente.

Henri Maire vend ses vins quasi-exclusivement par vente directe à domicile, et fait découvrir ses produits à près de 30 000 nouveaux clients par an. Une mission assurée par le réseau actuel de 200 commerciaux pour des produits introuvables dans le commerce traditionnel. Le producteur vinicole estime que ses commerciaux exercent  un véritable travail d'auto-entrepreneurs, sans contrainte horaire. "C'est un métier qui intéresse toutes les classes d’âge, y compris les catégories prioritaires pour l’emploi, notamment les jeunes qui souhaitent faire une longue carrière et les seniors qui ont créé un réseau personnel de contacts et veulent disposer d’un revenu complémentaire", assure la Maison Henri Maire.

Des profils très variés donc, puisque ces vendeurs viennent de tous horizons : anciens commerciaux mais aussi bouchers, plombiers, militaires en retraite anticipée, artisans ou encore issus des métiers de l’hôtellerie-restauration. Par ailleurs, les nouvelles recrues suivent une formation continue dans le cadre de l’Ecole Henri Maire, et sont accompagnées sur le terrain par leurs responsables régionaux. Six mois après leur entrée, les nouveaux conseillers sont invités à la « Réunion des Nouveaux Agents », adoubement des vendeurs confirmés qui clôture l'intégration des nouveaux vendeurs.

Le système de rémunération des commerciaux prévoit des commissions de 20% en moyenne, auxquelles s’ajoutent des primes d’objectif. Durant les trois premiers mois, afin de faciliter le succès des nouveaux embauchés, une rémunération minimale de 1 200 euros par mois est assurée aux vendeurs actifs. Par ailleurs, toutes les semaines, les commerciaux de terrain reçoivent une liste de contacts déjà appelés par des téléopérateurs, qui préparent leurs visites et qualifient les prospects. Enfin, concernant le mode de recrutement, la Maison Henri Maire passe entre autres par les services de Pôle Emploi, ainsi que ceux de sites Web spécialisés en recrutement.

Laure Trehorel

Laure Trehorel

Journaliste, stratégie et vente

Chef de rubrique pour le magazine Action Commerciale et pour le site actionco.fr, je suis en charge des sujets relatifs aux stratégies commerciales des [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Recrutement: attention aux CV mensongers!
Ressources humaines
Recrutement: attention aux CV mensongers!

Recrutement: attention aux CV mensongers!

Par La rédaction

Deux employeurs sur trois ne contrôlent pas les références des candidats avant de les embaucher. EveryCheck, start-up spécialisée dans la détection [...]

Au bout de combien de temps un recrutement est jugé raté ?
Ressources humaines
Au bout de combien de temps un recrutement est jugé raté ?

Au bout de combien de temps un recrutement est jugé raté ?

Par Laurent Bailliard

Recruter un collaborateur reste un moment délicat. Pour autant attention à ne baisser sa vigilance une fois le candidat en place. Selon Robert [...]

Commerce de gros et international : les meilleurs étudiants en BTS
Ressources humaines
Commerce de gros et international : les meilleurs étudiants en BTS

Commerce de gros et international : les meilleurs étudiants en BTS

Par La rédaction

La 11ème édition de la finale nationale des Trophées de l'Excellence Commerciale, organisée par la CGI et Intergros a récompensé plusieurs étudiants [...]