Jacqueline Riu forme ses vendeurs avant de les recruter

Publié par le - mis à jour à
16 candidats ont été initiés à la vente dans une boutique parisienne de la marque Jacqueline Riu.
16 candidats ont été initiés à la vente dans une boutique parisienne de la marque Jacqueline Riu.

La marque de prêt-à-porter Jacqueline Riu s'est lancée dans un nouveau concept de recrutement. Après sélection, 16 candidats ont reçu, lors d'une soirée, une initiation au métier de vendeur, avec pour certains une embauche à la clé !

  • Imprimer

En matière de recrutement, Jacqueline Riu balise le terrain. En effet, la marque de prêt-à-porter féminin a organisé une soirée dans l’une de ses boutiques parisiennes le 11 octobre dernier, au cours de laquelle 16 candidats ont été initiés à ce qui pourrait être leur futur métier. Présélectionnés sur CV, ces derniers ont appris, lors d’un cours théorique, à harmoniser les vêtements aux différentes caractéristiques physiques, puis ont montré leur expertise lors de jeux de rôle avec pour clientes les directrices des magasins.

« Il n’est pas facile de percevoir les motivations d’un candidat et de lui faire découvrir l’univers de l’entreprise au cours d’un banal entretien d’embauche, qui se déroule souvent dans le lieu neutre d’une salle de réunion », estime Nathalie Sojfer, responsable recrutement pour Jacqueline Riu. C’est pourquoi la marque capitalise sur cette rencontre conviviale, afin de se rendre compte in situ des capacités de chaque postulant. À l’issue de la soirée, neuf candidats ont été sélectionnés pour passer un entretien avec les directeurs de magasin, pour des postes d’adjoints et de vendeurs.

Si la moitié des participants a passé les étapes du recrutement avec succès, tous ont toutefois obtenu un certificat attestant de l’initiation reçue, accompagné d'un fascicule récapitulatif de ce qu’ils ont appris. « Cette initiative a été applaudie par les participants, qui ont pu profiter de conseils pratiques et d’une base de formation qui pourra leur servir à l’avenir », souligne Nathalie Sojfer. Le succès de l’opération fut tel que celle-ci va être reconduite dans d’autres villes de province.

Laure Trehorel

Laure Trehorel

Journaliste, stratégie et vente

Chef de rubrique pour le magazine Action Commerciale et pour le site actionco.fr, je suis en charge des sujets relatifs aux stratégies commerciales des [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Témoignage Feelunique
Témoignage Feelunique

Témoignage Feelunique

Par Bazaarvoice

Feelunique multiplie les interactions clients et augmente son taux de conversion grace aux photos authentiques prises par ses clients

Sur le même sujet

[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement
Ressources humaines
[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement

[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement

Par Loïc Lemoine, directeur de TalanConsulting

Les business models des grands groupes évoluent modifiant profondément le rapport au travail (lieu, statut, hiérarchie). Pour conjuguer positivement [...]

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !
Ressources humaines
[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

Par Laure Trehorel

Diriger des équipes commerciales de nationalités différentes demande un grand respect de l'autre et de sa culture. Cet exercice, Patricia Molenaar [...]

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Ressources humaines
[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Bank-Bank - Fotolia

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?

Par Nicolas Léger

Entre liberté d'expression et lien de subordination, tout est affaire de mesure et de circonstances. La critique émise par le salarié peut, [...]

Télétravail : ce qui change pour les entreprises
Ressources humaines
Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Par Mallory Lalanne

La loi de ratification du 29 mars 2018 et l'ordonnance du 22 septembre 2017 donnent aux employeurs de réels garde-fous pour que le télétravail [...]