Les PME favorables à un service public minimum

Publié par le

Les patrons de PME fustigent les grèves et réclament un service minimum dans le secteur public, notamment à la Poste et dans les transports.

  • Imprimer
Une récente enquête de la CGPME (Confédération générale des PME) menée avec IPSOS auprès de 601 patrons et 568 salariés du secteur privé confirme l’engouement des petites entreprises pour un service minimum dans le secteur public. Les patrons interrogés souhaitent que, durant une période de grèves, soit assuré le fonctionnement de la Poste (à 95%), puis des transports publics (92%), loin devant l’audiovisuel (26%). Les salariés placent en tête les transports publics (81%), puis la Poste (74%) et l’audiovisuel public (30%). Selon ce sondage, les patrons de PME pointent du doigt les répercussions négatives des grèves, au premier rang desquelles les retards de livraison aux clients (39%), les retards émanant des sous-traitants (33%), la baisse de rendements (29%) et une perte de chiffre d’affaires (à 25%). 23% des dirigeants interrogés affirment avoir eu des problèmes de trésorerie lors des mouvements sociaux.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !
Ressources humaines
[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

Par Laure Trehorel

Diriger des équipes commerciales de nationalités différentes demande un grand respect de l'autre et de sa culture. Cet exercice, Patricia Molenaar [...]

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Ressources humaines
[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Bank-Bank - Fotolia

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?

Par Nicolas Léger

Entre liberté d'expression et lien de subordination, tout est affaire de mesure et de circonstances. La critique émise par le salarié peut, [...]

Télétravail : ce qui change pour les entreprises
Ressources humaines
Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Par Mallory Lalanne

La loi de ratification du 29 mars 2018 et l'ordonnance du 22 septembre 2017 donnent aux employeurs de réels garde-fous pour que le télétravail [...]