Recherche
Se connecter

MBA, un marché de plus en plus concurrentiel

Publié par le

Le modèle classique du MBA est mis à mal. Pour faire face aux difficultés, les universités et grandes écoles proposent de plus en plus de nouveaux formats.

  • Imprimer
Universités et grandes écoles se livrent à une concurrence serrée sur le marché du MBA. L’Agence de communication Noir sur Blanc, spécialisée dans l’enseignement supérieur, souligne qu’au cours des cinq dernières années, le nombre de programmes MBA dans le monde a explosé: un tiers date de moins de dix ans. Dans le même temps, le nombre de candidats connaît un tassement. Pour des raisons démographiques, mais également parce que la faible croissance de l’économie rend plus délicat un retour rapide sur investissement. Au final, le marché anglo-saxon, longtemps dominateur, est aujourd’hui contesté par l’émergence d’une offre alternative venue d’Europe et d’Asie-Pacifique. Conscientes de la nécessité de s’adapter, les universités et grandes écoles proposent des programmes aux formats différents, toujours plus éloignés du modèle classique. L’heure est à la réduction du temps de formation dans les MBA, dont la durée traditionnelle était de 18 à 24 mois. Les nouveaux modèles de MBA – MBA spécialisés, part-time, executives – occupent désormais une place prépondérante.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Quel est le profil des commerciaux grands comptes ?
Ressources humaines
Quel est le profil des commerciaux grands comptes ?

Quel est le profil des commerciaux grands comptes ?

Par Laurent Bailliard

L'évolution des demandes des clients autour de projets complexes et globaux engendre une croissance des Key Account Manager. Mais qui sont-ils? [...]

Toshiba TFIS forme aussi son réseau de vente indirecte
Ressources humaines
Toshiba TFIS forme aussi son réseau de vente indirecte

Toshiba TFIS forme aussi son réseau de vente indirecte

Par Laurent Bailliard

Après avoir lancé un programme de formation à destination de ses collaborateurs et filiales, Toshiba TFIS décide de l'ouvrir aussi à l'ensemble [...]