Renault adopte une politique de "profit sharing"

Publié par le

Renault a décidé de mettre en œuvre une politique de "Profit Sharing" qui élargit le périmètre des bénéficiaires de l'intéressement à l'ensemble des salariés du groupe dans le monde. Elle stipule également que le montant reversé aux salariés dépendra désormais de l'atteinte de l'objectif de marge opérationnelle du groupe.

  • Imprimer

La politique de "profit sharing", décidée par la direction de Renault et qui prend la forme, en France, d’un accord de groupe signé le 18 décembre, entrera en vigueur le 1er janvier 2008 pour une période de 3 ans. Cet accord traduit la volonté de la direction générale d’associer les salariés du groupe aux fruits de l’expansion et à l’amélioration des performances dans toutes les régions où il est présent. Jusqu’ici, seuls les salariés de Renault SAS profitaient de l’intéressement issu des résultats du groupe. Dès 2008, le montant global d’intéressement sera réparti entre Renault SAS et chacune des filiales concernées au prorata de leurs frais de personnel. Hors France, les filiales pourront bénéficier dès 2009 de la politique de "profit sharing" selon leur approche nationale.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !
Ressources humaines
[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

Par Laure Trehorel

Diriger des équipes commerciales de nationalités différentes demande un grand respect de l'autre et de sa culture. Cet exercice, Patricia Molenaar [...]

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Ressources humaines
[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Bank-Bank - Fotolia

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?

Par Nicolas Léger

Entre liberté d'expression et lien de subordination, tout est affaire de mesure et de circonstances. La critique émise par le salarié peut, [...]

Télétravail : ce qui change pour les entreprises
Ressources humaines
Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Par Mallory Lalanne

La loi de ratification du 29 mars 2018 et l'ordonnance du 22 septembre 2017 donnent aux employeurs de réels garde-fous pour que le télétravail [...]