SFD Entreprise lance une école de vente

Publié par le

La branche de distribution de l'opérateur mobile SFR a ouvert au mois d'octobre sa propre école de vente. Au même moment que Bouygues Télécom. Une mode chez les opérateurs français !

  • Imprimer

SFD Entreprise vient d’ouvrir en octobre 2008 son école de vente B to B. Il s’agit pour l’opérateur de fournir aux commerciaux une formation commerciale B to B dans la promotion créée pour SFD au sein de l’école Euridis, unique formation homologuée niveau II (bac+4) par l’état pour la formation des ingénieurs commerciaux en technologie de l’information et de la communication. « Ce diplôme bénéficie aujourd’hui d’un taux d’embauche proche des 100 % à la sortie de l’école », souligne-t-on chez SFD. Les étudiants bénéficient d’un contrat d’apprentissage et leur formation est prise en charge par l’entreprise. Tous les étudiants seront en apprentissage sur un rythme de trois semaines par mois en entreprise et une semaine par mois en formation à Paris.
« Le commercial B to B en apprentissage intégré à l’équipe commerciale porte la responsabilité de la commercialisation des offres en voix et data de l’opérateur SFR et de l’offre fixe de l’opérateur 9 Cegetel à une clientèle Entreprise, souligne-t-on chez SFD. Dans le cadre des négociations commerciales, il est responsable de l’atteinte des objectifs qui lui ont été fixés par l’entreprise. » 20 postes minimum d’ingénieurs commerciaux B to B sont ouverts en apprentissage (18 mois de contrat) dans toute la France.

La cible de cette formation : les titulaires d’un diplôme Bac+2 minimum en informatique ou commerciale, âgé(e) de moins de 26 ans, attirés par les métiers de la vente de prestations de service. À l’issue de cette formation, ils obtiendront un titre homologué Bac+4 de “Chargé d’affaires en services informatiques”.

SFD Entreprise compte 215 collaborateurs consacrés exclusivement au marché de l’Entreprise, deux directions des ventes, une agence commerciale spécifique pour les grands comptes nationaux et trois plateaux de service clients, sans oublier douze agences régionales de proximité.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement
Ressources humaines
[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement

[Tribune] Le bien-être au travail, un sujet à traiter globalement

Par Loïc Lemoine, directeur de TalanConsulting

Les business models des grands groupes évoluent modifiant profondément le rapport au travail (lieu, statut, hiérarchie). Pour conjuguer positivement [...]

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !
Ressources humaines
[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

[Portrait] Patricia Molenaar d'ADP, une altruiste dans la vente !

Par Laure Trehorel

Diriger des équipes commerciales de nationalités différentes demande un grand respect de l'autre et de sa culture. Cet exercice, Patricia Molenaar [...]

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Ressources humaines
[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Bank-Bank - Fotolia

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?

Par Nicolas Léger

Entre liberté d'expression et lien de subordination, tout est affaire de mesure et de circonstances. La critique émise par le salarié peut, [...]

Télétravail : ce qui change pour les entreprises
Ressources humaines
Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Télétravail : ce qui change pour les entreprises

Par Mallory Lalanne

La loi de ratification du 29 mars 2018 et l'ordonnance du 22 septembre 2017 donnent aux employeurs de réels garde-fous pour que le télétravail [...]