Usage du BlackBerry : un syndicat réclame une compensation financière

Publié par le

Être joignable à tout moment n'importe où devrait donner lieu à une compensation financière… C'est du moins ce que pense un syndicat canadien pour l'usage du BlackBerry.

  • Imprimer

Une hausse de salaire pour compenser l’utilisation excessive du BlackBerry… Voilà ce que propose un syndicat. Rassurez-vous, cela se passe au Canada. Selon une dépêche de l’Agence France-Presse (AFP), le syndicat de la fonction publique canadienne a réclamé mardi des augmentations de salaire liées à l'utilisation accrue du BlackBerry, notamment en raison de la possibilité d’être en permanence accessible.

"Si vous avez un BlackBerry, vous êtes en fait disponible 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Si on demande ce degré de disponibilité, alors il faut que cela soit rétribué", a expliqué à l’AFP Ed Cashman, vice-président régional de l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC).

Toutefois, à plusieurs reprises, la presse s’est fait écho d’une dépendance des salariés au BlackBerry. Plus qu’une compensation financière, il faudrait peut-être tout simplement apprendre à ses salariés à savoir éteindre son terminal pendant les heures de repos. Une idée qui peut d’ailleurs s’étendre à tous les téléphones portables!

www.blackberry.com/fr/

Laurent Bailliard

Laurent Bailliard

Rédacteur en chef

Pas tout à fait old school, pas non plus de la génération Y, je suis comme beaucoup de journalistes de ma tranche d’âge à devoir faire mon métier avec [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet