Vente forcée, licenciement à la clé

Publié par le | Mis à jour le
Vente forcée, licenciement à la clé

Un commercial de Groupon basé à San Francisco a tenté de forcer la main à un commerçant local. Mauvaise idée.

  • Imprimer

Parfois, l'atteinte des objectifs peut monter à la tête de certains commerciaux. Ce fut le cas de ce vendeur de Groupon, basé à San Francisco. Celui-ci n'a pas hésité à menacer une chaîne de restaurants de détruire sa réputation en ligne en postant, lui et son " large réseau d'amis de 25-40 ans ", des avis négatifs sur le site comparatif Yelp si aucun contrat n'était signé.

Bien mal lui en a pris. Le directeur de la chaîne de restaurants a su lui aussi utiliser le web. En postant le message menaçant sur Facebook, il a livré le commercial et ses pratiques douteuses au grand public, mais également à sa propre entreprise. Résultat, Groupon a immédiatement licencié le vendeur. Au-delà des formations sur les techniques de vente, les entreprises se verront-elles contraintes un jour de proposer à leurs commerciaux des cours de déontologie ?

Laure Trehorel

Laure Trehorel

Journaliste, stratégie et vente

Chef de rubrique pour le magazine Action Commerciale et pour le site actionco.fr, je suis en charge des sujets relatifs aux stratégies commerciales des [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet