Recherche
Se connecter

Bilan 2015 de la Fevad : la belle envolée du e-commerce

Publié par le | Mis à jour le
Bilan 2015 de la Fevad : la belle envolée du e-commerce

Le chiffre d'affaires du secteur du e-commerce a atteint près de 65 Mds en 2015 - soit 14,3% de plus qu'en 2014. C'est l'enseignement principal du traditionnel bilan de l'année passée présenté par la Fevad à Bercy.

  • Imprimer

"Le secteur du e-commerce est en bonne santé !. C'est sur ce diagnostic de Martine Pinville, Secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire, que s'est ouvert ce matin du 28 janvier le bilan 2015 de la Fevad présenté, comme chaque début d'année, à Bercy. De fait, c'est non moins de 64,9 Mds d'euros que les Français ont dépensé en ligne pendant les douze mois de l'année écoulée - une somme de 14,3% supérieure au résultat de 2014. A titre comparatif, la hausse observée sur cette période n'avait été "que" de 11%.

Une croissance plus forte que prévu

De quoi faire mentir les sceptiques qui "prévoyaient un essoufflement de la croissance" commente le président de la Fevad François Momboisse... mais aussi la Fevad elle-même qui tablait sur une embellie moindre et a rapporté une croissance plus forte que prévu sur les 9 premiers mois de l'année. La période des achats de Noël, sujette à bien des conjectures après les attentats de Novembre, a quant à elle largement évité la casse en affichant une croissance des ventes en ligne de 12% par rapport à la même période en 2014.

Autant de signaux dans lesquels il est impossible de ne pas voir un engouement, quasi-idéologique, pour le e-commerce. La croissance n'en a pas moins des causes mécaniques. Et, notamment, l'augmentation du nombre de sites marchands. Au cours de l'année 2015, c'est en effet 25 000 nouvelles plate-formes de vente qui sont venues étoffer l'offre du marché en la matière - l'augmentant de 16%. La Fevad prévoie sur cette base que le seuil des 200 000 sites sera franchi en 2016.

23 achats en ligne par an

Mais la croissance s'explique plus encore par l'augmentation du nombre de transactions. Ce dernier atteint 835 M en 2015 - contre 700 M en 2014. Une évolution qui traduit l'augmentation continue de la fréquence d'achats en ligne. En moyenne, les cyber-consommateurs français ont eu recours au e-commerce 23 fois au cours de l'année 2015 - soit 13% de plus qu'en 2014... et 68% de plus qu'en 2011.

Un panier moyen au plus bas

Ce phénomène de normalisation du e-commerce compense et explique tout à la fois la baisse du panier moyen observée au courant de l'année. D'une valeur de 78 euros, la plus basse jamais enregistrée, il accuse une baisse historique de 6% sur un an.

Les résultats présentés dans le cadre du bilan e-commerce sont issus des études menées par la Fevad à partir des données collectées directement auprès des sites marchands et des plateformes de paiement sécurisées.




Charlotte Marchalant

Charlotte Marchalant

Rédactrice stagiaire

Intrinsèquement curieuse, j’aime notamment fouiller l’actualité internationale à la recherche d’initiatives nouvelles. Intérêts particuliers : l’innovation [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Témoignage : Direct Energie
Témoignage : Direct Energie

Témoignage : Direct Energie

Par Bazaarvoice

Avec plus d16 million de clients Direct Energie est un acteur completde lenergie qui intervient dans la production et la fourniture delectricitela [...]

Sur le même sujet

Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente
Stratégie commerciale
Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente

Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente

Par Aude David

Si les grandes surfaces sont encore loin d'avoir disparu, la grande distribution affronte en ce moment de nombreuses difficultés. Pourtant, [...]

5 idées reçues sur la tarification dynamique
Stratégie commerciale
5 idées reçues sur la tarification dynamique
vege - stock.adobe.com

5 idées reçues sur la tarification dynamique

Par Pierre Hébrard, fondateur et CEO de Pricemoov

La tarification dynamique consiste à ajuster ses prix à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte d'achat. Cependant, les idées préconçues [...]

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?
Stratégie commerciale
Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Par Aude David

Pour donner une vision à ses équipes et les faire adhérer à la stratégie de l'entreprise, les managers sont un maillon absolument indispensable. [...]