Digital : la moitié des distributeurs français ne sont pas prêts

Publié par le | Mis à jour le
Digital : la moitié des distributeurs français ne sont pas prêts

Stratégie digitale, omnicanal, multi-canal... Des expressions qui ont la cote en ce moment. Mais qu'en est-il réellement ? Une récente étude sur le marché de la distribution en France montre que ses acteurs ne sont pas encore au point.

  • Imprimer

La grande distribution française serait-elle à la traine en matière de stratégie digitale ? Il semblerait. Une étude menée par le cabinet Oliver Wyman pour le compte de nos confrères de chez LSA montre en effet que parmi l'ensemble des acteurs de la grande distribution (alimentaire et non-alimentaire) interrogés - points de vente, sièges de sociétés de distribution, centrales d'achat, et e-commerçants - près de la moitié (46%) affirment que leur société n'est pas adaptée aux transformations digitales actuelles.

Cependant, il est intéressant de noter que les points de vue diffèrent selon la catégorie de sondés. Plus particulièrement, les sièges des sociétés de distribution paraissent plus optimistes que les opérationnels. Ainsi, si près de 60% des sièges pensent que leur société est adaptée au digital, seuls 47,1% des personnes travaillant en points de vente sont d'accord.

Source : La Mutation digitale de la distribution, Oliver Wyman/LSA, novembre 2014

De même, 47% des sièges de la grande distribution estiment que leur stratégie multi-canal est avancée, mais seules 33% des personnes travaillant en points de vente ou sur un site e-commerce partagent cet avis (cf graphique ci-dessous).


Source : La Mutation digitale de la distribution, Oliver Wyman/LSA, novembre 2014



Laure Trehorel

Laure Trehorel

Journaliste, stratégie et vente

Chef de rubrique pour le magazine Action Commerciale et pour le site actionco.fr, je suis en charge des sujets relatifs aux stratégies commerciales des [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet