Recherche
Se connecter

Dyson veut s'imposer sur le marché de l'hygiène

Publié par le
Dyson veut s'imposer sur le marché de l'hygiène

Sébastien Lepicard, responsable de Dyson Airblade (sèche-mains) revient sur le lancement de cette activité qui vise une clientèle B to B à travers un réseau de distribution diversifié.

  • Imprimer

Sébastien Lepicard, responsable de la division Airblade chez Dyson évoque la commercialisation de son sèche-mains auprès d'une clientèle professionnelle.

Après deux ans sur le marché français, quel bilan dressez-vous ?
Nous entamons la deuxième année de commercialisation et le bilan est positif. Les perspectives 2009 s’inscrivent sur une tendance actuelle à la hausse de 200% comparée à l’année 2008. Le produit se positionne aujourd’hui dans un contexte de marché qui reste économiquement tendu.

Vous aviez entrepris, avec votre force de vente B to B, de cibler les CHR haut de gamme : où en êtes-vous aujourd’hui ?
Le secteur des CHR est une cible prioritaire et représente plus de 30% de la demande actuelle sur le produit. Des secteurs comme l’industrie, les collectivités, les transports ou le commerce, sont également des cibles potentielles pour nous.

Quelle est votre stratégie commerciale aujourd’hui ?
Notre stratégie repose sur la mise en place et l’animation commerciale de plusieurs réseaux de distribution partenaires en France : un canal multiservice propose la commercialisation du produit sous une forme de location/service; un réseau de matériel électrique et sanitaire assure la distribution commerciale, principalement auprès des entreprises, sociétés et artisans installateurs (électriciens, plombiers, chauffagistes…). Concernant la distribution spécialisée en matériel d’hygiène, différentes sociétés et entreprises régionales commercialisent le Dyson Airblade. Notre force de vente compte trois personnes, en charge de l’animation commerciale de ces réseaux.

Quels sont vos grands projets pour 2009 et 2010 ?
Finaliser avant tout la mise en place de notre réseau d’ici à la fin 2010. En 2009, nous serons présents au congrès National de la SFHH (Société Française d’Hygiène Hospitalière) à Nice en juin. Nous souhaitons davantage toucher les acteurs de l’univers hospitalier. Enfin, nous voulons aussi accroître notre présence auprès des designers et architectes, de potentiels prescripteurs. D’où notre présence aux Designer’s Days, organisés par une association d’acteurs du design. Nous souhaitons multiplier les actions envers les éditeurs notamment. Nous participons également à divers salons régionaux professionnels du milieu de l’architecture (architectes, bureaux d’études, économistes…).

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

5 idées reçues sur la tarification dynamique
Stratégie commerciale
5 idées reçues sur la tarification dynamique
vege - stock.adobe.com

5 idées reçues sur la tarification dynamique

Par Pierre Hébrard, fondateur et CEO de Pricemoov

La tarification dynamique consiste à ajuster ses prix à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte d'achat. Cependant, les idées préconçues [...]

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?
Stratégie commerciale
Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Par Aude David

Pour donner une vision à ses équipes et les faire adhérer à la stratégie de l'entreprise, les managers sont un maillon absolument indispensable. [...]

[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?
Stratégie commerciale
[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?

[Tribune] Qui paye le prix de la livraison gratuite?

Par Michael S. Levy (Deliver.ee)

La livraison gratuite, proposée par les principaux pure players e-commerce pour dominer le marché, oblige les autres à s'aligner sur ce modèle [...]

Les achats BtoB se développent sur mobile
Stratégie commerciale
Les achats BtoB se développent sur mobile

Les achats BtoB se développent sur mobile

Par Aude David

Alors que le m-commerce est une réalité en BtoC, les acheteurs professionnels recourent de plus en plus à leur smartphone pour se renseigner [...]