Epson monte un comité d'experts

Publié par le

Le spécialiste de l'impression Epson monte un comité d'experts qui doit se pencher sur les difficultés des petites entreprises. Des problématiques qui vont bien au-delà des questions d'impression.

  • Imprimer

Epson, spécialiste de l’imagerie numérique, souhaite accompagner les PME dans toutes leurs problématiques. Pour cela, l'entreprise annonce le lancement de l'Epson Business Council, un groupe de spécialistes destiné à assister et conseiller les petites entreprises partout en Europe.

La structure regroupe quatre experts reconnus de l’entrepreneuriat en Europe:

· France: Alain Bosetti, multientrepreneur, fondateur et président du Salon des micro entreprises.

· Royaume-Uni: Jo Fairley, cofondatrice de l’entreprise de confiserie haut de gamme Green & Black’s.

· Allemagne: Dr Hasso Kaempfe, ancien président du bureau de Mast-Jägermeister AG, consultant auprès des petites entreprises et membre du bureau de l'Association des marques allemandes.

· Italie: Marco Montemagno, cofondateur de diverses sociétés sur Internet et d’entreprises à but social, notamment Augmendy et Codice Internet.

 

Ces quatre experts se sont réunis cette semaine à Munich, en Allemagne, pour débattre des questions suivantes: comment recruter les meilleurs employés, diriger et motiver ses employés, financer son entreprise et gérer la croissance, ou encore comment communiquer et utiliser les médias sociaux? Le résultat des discussions de l'Epson Business Council sera communiqué dans quelques semaines. Le rapport final du comité sortira en janvier 2011 et sera disponible en téléchargement sur le site Epson Europe.

Pour Rob Clark, directeur exécutif d'Epson Europe, «la création et la direction d'une entreprise comportent de nombreux défis, en particulier dans le contexte économique actuel. L'Epson Business Council, qui s’inscrit dans la volonté d'Epson de toujours mieux comprendre et accompagner ses clients, a été créé pour fournir aux petites entreprises des idées nouvelles afin de les soutenir et de les inspirer.»

Laurent Bailliard

Laurent Bailliard

Rédacteur en chef

Pas tout à fait old school, pas non plus de la génération Y, je suis comme beaucoup de journalistes de ma tranche d’âge à devoir faire mon métier avec [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Stratégie commerciale

Par Véronique Méot

Pour faire basculer sa force de vente vers une nouvelle organisation, Paul Simpé, directeur commercial de Lyreco France, opte pour une méthode [...]