Recherche
Se connecter

Start-up: ces jeunes pousses qui font pétiller le retail

Publié par le | Mis à jour le
Start-up: ces jeunes pousses qui font pétiller le retail

C'est l'ébullition! Le retail, après une longue période d'observation, s'ouvre (enfin) au dynamisme des start-up. Sur quoi planchent-elles ? Éléments de réponse.

  • Imprimer

Elles font rêver. Leurs noms imprononçables, leur dynamisme juvénile, leur persévérance mêlée de décontraction... Et leur promesse de décrocher la timbale. Criteo, BlaBlaCar, LinkedIn ou Pinterest, étaient, au départ, de jeunes pousses. Inventer un modèle économique dans un contexte où il n'y a que des incertitudes, c'est en cela que réside leur force. Les start-up émoustillent aujourd'hui le retail, en quête de bonnes idées pour poursuivre sa mue perpétuelle. "Nous sommes au centre d'une bulle qui, en 2016, pourrait éclater", analyse Daniel Gergès, directeur du tout nouveau Silicon B, l'incubateur du groupe de prêt-à-porter Beaumanoir (2800 magasins dans le monde avec des marques comme Cache Cache, Morgan, Bonobo, La City, etc.). Cet accélérateur de start-up, véritable écosystème du commerce connecté, veut être une structure d'innovation et de recherche sur tous les métiers du commerce. "Dans 18 mois au plus tard, nous souhaitons être un pôle international de recherche et d'innovation sur le commerce connecté, ouvert à tous les acteurs du commerce", précise Daniel Gergès. L'open innovation est souhaitable dans ce secteur réputé peu loquace.

La chasse aux start-up est ouverte

Silicon B, installé à Saint-Malo, fief du groupe Beaumanoir, vient, après un appel à projets, de sélectionner deux pépites: La Boutonnière (cocréation de vêtements) et Clickndress (personal shopper) qui, dès cet automne, seront face aux clients... en vrai. Autre signe également très concret de cette chasse aux start-up, la naissance de Peps (Plein d'Expérience pour Se Réinventer), la nouvelle entreprise de Catherine Barba, figure incontournable du Web français et serial entrepreneuse, qui, depuis New York, distillera des bonnes idées pour inspirer plusieurs secteurs économiques, dont le retail français et sa cohorte de start-up.

À lire: l'interview de Catherine Barba, chasseuse de bonnes idées made in NY.

Le tout premier concours de start-up 100% retail vient même de livrer sa première moisson. Organisés par HighCo et Anaxago, les First Awards 2015 ont consacré Mobeye. Une plateforme de "store check" (relevé de linéaires) en crowdsourcing, c'est-à-dire faisant appel aux consommateurs, rémunérés pour faire de simples photos de linéaires via leur mobile (voir l'encadré ci-dessus).

Découvrez les 6 start-up finalistes des First Awards 2015.

First Awards: c'est Mobeye qui gagne!


L'application de crowdfunding Mobeye est le grand gagnant des ­premiers First Awards (For Innovation In Retail Start-up Awards), le premier concours de start-up dédié à la ­distribution et à la grande consommation, lancé par HighCo et Anaxago (la première plateforme de financement participatif en fonds propres dédiée aux PME de croissance. 12?M€ collectés en deux ans et une communauté de plus de 37 000 membres) en mai dernier.
Qu'est-ce que Mobeye? Une application qui propose aux particuliers de relever, via une simple photo faite à l'aide de leur smartphone, la présence d'une publicité ou le prix d'un produit en magasin.
Avec une ­communauté de 100 000 utilisateurs inscrits sur l'application, la collecte d'informations sur le terrain permet de donner des indicateurs-clés sur l'exécution des campagnes marketing et commerciales en magasin pour les industriels et les distributeurs.
Six autres start-up concouraient en finale: HexaPay (achat d'impulsion depuis n'importe quel type de support publicitaire), Fidzup (mesure et analyse le trafic en point de vente), Drive Insights (pilotage et veille concurrentielle pour les sites de drive), Ubudu (marketing microlocalisé d'envoi de messages microciblés et analyse des parcours en magasin), Eval&Go (écoute client via un logiciel d'enquête en ligne (Evalandgo.fr) et une solution dédiée au retail : Qwesteo.


Lire la suite en page 2

Amelle Nebia

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente
Stratégie commerciale
Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente

Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente

Par Aude David

Si les grandes surfaces sont encore loin d'avoir disparu, la grande distribution affronte en ce moment de nombreuses difficultés. Pourtant, [...]

5 idées reçues sur la tarification dynamique
Stratégie commerciale
5 idées reçues sur la tarification dynamique
vege - stock.adobe.com

5 idées reçues sur la tarification dynamique

Par Pierre Hébrard, fondateur et CEO de Pricemoov

La tarification dynamique consiste à ajuster ses prix à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte d'achat. Cependant, les idées préconçues [...]

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?
Stratégie commerciale
Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Par Aude David

Pour donner une vision à ses équipes et les faire adhérer à la stratégie de l'entreprise, les managers sont un maillon absolument indispensable. [...]