Recherche
Se connecter

Places de marchés : le tremplin des acheteurs professionnels

Publié par le | Mis à jour le
Places de marchés : le tremplin des acheteurs professionnels

Le paysage des plateformes de sourcing se diversifie, s'enrichit, transformant ces intermédiaires innovants en véritable accompagnateur de choix visant à optimiser les achats et leur gestion.

  • Imprimer

Une économie de temps passé à l'identification de prestataires allant jusqu'à 90 % ! C'est ce que promet la jeune entreprise française Silex avec sa plateforme de sourcing d'un nouveau genre. À en croire le nouvel acteur, les outils déployés actuellement font figure de révolution dont les premiers bénéficiaires sont les acheteurs en entreprise. L'une des grandes particularités de Silex est d'aider les grands groupes à sélectionner les sous-traitants les mieux adaptés en intégrant l'intelligence artificielle à sa méthode. Grâce à un traitement automatique du langage, l'agrégation de mots-clés et la contextuali­sation des requêtes, la recherche du bon partenaire se fait ainsi en un clin d'oeil, contre plusieurs jours en ­recourant à des démarches classiques.

À l'image de cette structure prometteuse, les places de marché du genre rivalisent d'imagination et d'innovation depuis quelques années pour répondre aux attentes des acheteurs en entreprise. À l'origine, elles ont vocation à mettre en relation des clients et fournisseurs. Il s'agissait au début d'un rôle de connexion, de simples interfaces techniques. Aujourd'hui, ces acteurs sont de plus en plus pertinents sur la détection de fournisseurs, la dématérialisation de la ­commande et l'offre de facturation. "Leurs missions connaissent une évolution très rapide. Le temps que le client met à trouver le bon produit, le temps pour gérer sa commande avec les étapes d'envoi de la demande, de validation, l'envoi des produits, l'émission de la facture sont autant de points différents qui représentent des postes de coûts. Les places de marché, en prenant à leur compte de multiples tâches de ce type, se sont mises à participer directement à la réduction des coûts", constate Xavier Laurent, directeur du service à valeur ajoutée au sein de la plateforme Manutan.

Des prérogatives élargies

Si l'innovation bat son plein chez ces intermédiaires qui occupent une place toujours plus grande, c'est que les enjeux en termes de gains de temps et d'argent peuvent être substantiels. "La très grande majorité des sociétés clientes n'utilisent pas la même solution pour la partie recherche de produits et commande d'une part, et la partie digitalisation de la facture d'autre part. Par ailleurs, en interne, la personne qui prend en charge la commande n'est souvent pas la même que celle qui traite la facture. En conséquence, les échanges sont accrus, les tâches complexifiées. Au-delà de leur statut d'intermédiaire entre des acteurs ayant des intérêts communs, les places de marché forment aujourd'hui des leviers permettant de gagner en agilité et simplicité", détaille Xavier Laurent.

Pour David Alonso, responsable commercial de la plateforme Macentrale.fr, "il y a encore trop d'archaïsme dans la gestion des achats. Certaines entreprises fonctionnent toujours avec de simples fichiers Excel pour interroger leurs fournisseurs, ce qui atteint vite ses limites. Il faut opter pour des solutions nouvelles synonymes de meilleure traçabilité, de meilleurs process." Macentrale. fr existe depuis deux ans dans sa forme actuelle. Elle a spécifiquement créé un outil pour permettre la gestion des achats en interne, la gestion de la relation fournisseurs, et pour commander plus facilement. L'idée est de donner aux intéressés la possibilité de visualiser l'ensemble du catalogue fournisseur et des opérations négociées. "Notre cheval de bataille est d'inciter les entreprises à mettre un terme à l'utilisation répétée des outils Excel. C'est d'autant plus nécessaire que souvent, chaque acheteur dans une équipe dispose de ses propres fichiers, différents de ceux des collègues. Il en ressort un manque de corrélation, de cohésion", poursuit David Alonso.

Lire la suite page 2 - Optimiser la gestion des achats à faible coût unitaire


Mathieu Neu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente
Stratégie commerciale
Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente

Pourquoi Internet ne tuera pas le point de vente

Par Aude David

Si les grandes surfaces sont encore loin d'avoir disparu, la grande distribution affronte en ce moment de nombreuses difficultés. Pourtant, [...]

5 idées reçues sur la tarification dynamique
Stratégie commerciale
5 idées reçues sur la tarification dynamique
vege - stock.adobe.com

5 idées reçues sur la tarification dynamique

Par Pierre Hébrard, fondateur et CEO de Pricemoov

La tarification dynamique consiste à ajuster ses prix à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte d'achat. Cependant, les idées préconçues [...]

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?
Stratégie commerciale
Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Les managers connaissent-ils vraiment la stratégie de l'entreprise ?

Par Aude David

Pour donner une vision à ses équipes et les faire adhérer à la stratégie de l'entreprise, les managers sont un maillon absolument indispensable. [...]